7 découvertes à connaître sur l’épilepsie !

Plus fréquentes chez le chien que chez le chat, les crises épileptiques, pourtant connues depuis longtemps, n’ont pas encore livré tous leurs secrets…

1 - UN NOUVEAU SYMPTÔME A ÉTÉ MIS SUR LE COMPTE DE L'ÉPILEPSIE DU CHIEN
Le  fly biting  ou fly snapping, qui correspondent à un comportement de gobage de mouches imaginaires, est désormais mis sur le compte de l’épilepsie, même si d’autres causes sont également possibles.

2 - UN NOUVEAU SYMPTÔME A ÉTÉ MIS SUR LE COMPTE DE L'ÉPILEPSIE DU CHAT
Des accès d’hyperesthésie pourraient traduire d’authentiques crises d’épilepsie, même si d’autres causes sont également envisageables. En pratique, cela se traduit par des spasmes de la peau au niveau du dos (rolling skin syndrome) et des mouvements saccadés de la queue. Le chat a les pupilles dilatées et se sauve brutalement comme s’il était poursuivi !

3 - PETIT À PETIT, LA RECHERCHE FONDAMENTALE PROGRESSE…
En 2014, des chercheurs de Marseille ont découvert que les principes qui régissent l’entrée, l’expression et la fin de la crise d’épilepsie ne varient pas entre les espèces. Autrement dit, la crise d’épilepsie se présente de façon similaire, que ce soit dans le cerveau d’une mouche, d’un poisson zèbre, d’un rat ou d’un homme, etc. De quoi faciliter la suite des recherches…

4 - UNE NOUVELLE CAUSE D'ÉPILEPSIE A ÉTÉ IDENTIFIÉE CHEZ LECHAT
Un nouveau syndrome appelé syndrome de Tom & Jerry a été décrit récemment chez des vieux chats de plus de dix ans. Les crises sont déclenchées par des bruits aigus (comme le cri d’une souris) ou des bruits métalliques, sans que l’on sache expliquer pourquoi. Les anticonvulsivants permettent de réduire la fréquence de ces crises.

5 - LES INSECTICIDES PEUVENT DÉCLENCHER DE FAUSSE ÉPILEPSIES CHEZ LE CHAT
L’impact de ces produits chez les chats a longtemps été sous-estimé. Pourtant, ils pourraient provoquer convulsions, hyperthermie, hypersalivation, pertes d’équilibre et parfois le décès de l’animal. C’est surtout lorsque le propriétaire utilise une pipette antipuces destinée au chien, sur son chat, qu’il y a danger (10 % de décès), mais parfois, un simple contact du chat avec un chien récemment traité suffit à le rendre malade.

6 - IL Y A DU NOUVEAU DANS LA PRISE EN CHARGE
La Commission européenne a accordé l’autorisation de commercialiser l’imépitoïne, premier traitement ciblé de l’épilepsie canine sans cause retrouvée. C’est donc une arme de plus. Par ailleurs, les chercheurs s’intéressent aux triglycérides à chaîne moyenne (TCM). Enfin les animaux épileptiques ont désormais leur site : www.mon-animal-epileptique.fr qui fourmille d’informations utiles sur le sujet.

7 - LES CHIENS PEUVENT ANTICIPER LA SURVENUE D'UNECRISE CHEZ LEUR MAÎTRE
Plusieurs cas de chiens capables d’anticiper une crise d’épilepsie chez leur maître ont été rapportés. Sachant que la chute au moment de la crise d’épilepsie peut être une source de traumatisme, pouvoir être averti avant la crise par son chien, laisse le temps d’aller s’allonger tranquillement.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Champignons Comestibles
Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau