Altitude et coqueluche

Rubrique

En réponse à Mme Bernadette K. du Finistère (voir Belle-Santé n° 125, NDLR), je peux vous dire qu’un changement d’altitude est très efficace pour stopper la coqueluche. Mes parents habitaient Lyon et ma petite soeur âgée de 5 ans avait une très forte coqueluche. Le docteur leur avait conseillé d’emmener la petite en montagne. Des amis habitaient en Savoie dans un village à 900 m d’altitude. Ils avaient accepté de nous accueillir, ma soeur, ma maman et moi-même, pour un mois. Quelques jours après notre arrivée, ma soeur toussait déjà beaucoup moins et elle a guéri très vite. Peut-être qu’un voyage en avion offre le même résultat. »

Truc transmis par Nicole M. du Val-de-Marne

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 127

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Et si vous manquiez de vitamine D ?
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Le Guide du thé vert