Arnica (Arnica montana)

Ce qui pousse en juin pour votre santé
Rubrique

Par un beau matin, dévalez les pentes arrondies des monts, et cueillez délicatement, de-ci, de-là, feuilles et fleurs de l’arnica. Attention : la plante est protégée et il faut en laisser sur les lieux !

N’en prélevez jamais plus d’une sur quatre et coupez les tiges avec des ciseaux ou un couteau bien aiguisé, n’arrachez jamais la plante.

CONTRE LES CONTUSIONS, LES ENTORSES, LES DOULEURS MUSCULAIRES ET ARTICULAIRES
Décoction externe :
>
Dans un litre d’eau, ajoutez 10 g de fleurs et portez le tout à ébullition.
> Aux premiers bouillons, stoppez le feu, couvrez et laissez refroidir quelques minutes.
> Filtrez et utilisez encore chaud, à l’aide de compresses, sur les coups et ecchymoses.
Il paraît que cette décoction est aussi efficace, en lotion, pour chasser les poux. À essayer en l’appliquant trois fois par jour.

Huile d’arnica :
> Dans un pot en terre, versez 500 ml d’huile végétale, 250 g de fleurs sèches d’arnica et 750 g de fleurs fraîches.
> Mettez votre pot au soleil, couvrez juste d’une gaze, remuez tous les deux jours et laissez macérer pendant quinze à vingt jours.
> Filtrez, conservez dans une bouteille en verre et utilisez en massages ou à l’aide de compresses.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Trucs et astuces de santé
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de lithothérapie