Au cœur de l’été...

... l’alimentation en eau des plantes doit rester une priorité

Les besoins en eau des plantes sont importants avec la chaleur, l’ensoleillement parfois intense et les coups de vent.

L’arrosage se fait le soir ou le matin, il est abondant et espacé dans le temps afin d’inciter les racines à aller en profondeur. Bien sûr, ceci vaut pour des sols qui retiennent l’eau. En sol filtrant, on fractionne l’arrosage et on paille tout en prévoyant un apport régulier de matière organique qui améliore la rétention de l’eau par la terre.

*

Récoltez les légumes régulièrement et plutôt le matin avant les fortes chaleurs.

Pincez pour favoriser le grossissement des fruits : aubergine, concombre, melon, piment, tomate.

Tuteurez les aubergines, les tomates. Pour ces dernières, profitez-en pour passer un fil de cuivre au travers de la tige de chaque plant, c’est un bon moyen de lutter préventivement contre le mildiou.

Semez les brocolis avant la fin juillet et aussi les radis d’été, les chicorées frisées, les haricots grains, les navets. En août, semez le chou de Chine, salades d’automne, radis d’hiver, épinard, mâche, persil.

Repiquez les salades lorsque la température est inférieure à 20 °C, ceci évite une montée à graine.

Repiquez les choux pommés, poireaux, salades d’été.

*

Arrosez et paillez les arbres plantés l'automne dernier : arrosages copieux et distants d’une semaine.

Supprimez les fruits en surnombre de façon à favoriser leur grossissement. En août, soutenez les branches trop chargées pour éviter la casse.

Récoltez les figues, les poires d’été, les pêches.

Brûlez les fruits et les organes malades pour prévenir la dispersion des maladies.

En cas de mildiou, traitez la vigne au soufre mouillable (en dehors des grosses chaleurs). Enlevez quelques feuilles pour améliorer l’éclairement des grappes sans risquer des coups de soleil.

*

Supprimez les fleurs fanées et pincez l’extrémité des rameaux florifères pour faire apparaître de nouvelles ramifications.

Récoltez les graines de vos plantes pour les stocker, après un séchage doux, dans des sacs en papier étiquetés, exception faite des graines de vivaces qu’il faut semer immédiatement.

Divisez les vivaces qui ont fleuri le mois dernier.

Réalisez des boutures molles (géranium, fuchsia, bégonia, hortensia...). Désinfectez les outils, prélevez 8-10 cm de l’extrémité d’un rameau végétatif de l’année, vigoureux, avec deux à trois paires de feuilles. Coupez au-dessous d’une ramification, ne laissez que les feuilles de la partie supérieure et insérez la tige ainsi dégagée dans un pot de terreau fin. Plantez un arceau de fil de fer ou une armature pour soutenir un sac plastique qui assurera l’effet de serre. Aérez périodiquement pour évacuer l’humidité et maintenez le terreau humide.

Plantez les bulbes de l’automne, plus ils sont plantés frais plus ils proliféreront ; pour un effet naturel jetez-les sur la pelouse et creusez là où ils tombent.

Entretenez la pelouse en fonction de la pluviométrie. Sur une pelouse sèche ou « grillée » supprimez les indésirables, ne bousculez pas les touffes d’herbe : ni tonte, ni scarification. Vous respecterez ainsi la zone de réserves à la base de la touffe d’herbe et l’enracinement. Avec le retour des pluies ou un peu d’arrosage le redémarrage se fera sans problème. Arrosez tôt le matin les nouvelles pelouses (2 ans et moins) sans attendre que la surface du sol soit sèche et durcie !

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'alimentation santé : les recettes!
Mon cahier de botanique
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Bien réel le surnaturel