Au revoir Danièle

Il y a près de 25 ans, quand, avec l’énergie de la jeunesse, je tentais de convaincre autour de moi des bienfaits des plantes et des alternatives naturelles au « tout chimique », on trouvait bien peu d’endroits comme la pharmacie du 90 de l'Avenue des Ternes, à Paris, où Danièle Festy délivrait ses conseils à longueur de journée. C’est là que je l’ai vue la première fois, j’étais venue acheter des huiles essentielles.

Après avoir vécu sa passion pour l’aromathérapie, mais aussi pour la phytothérapie et la nutrition derrière son comptoir de pharmacie, c’est à un public beaucoup plus large qu’elle s’est ensuite adressée. Et, bien avant que ce soit « la mode », elle a commencé à proposer ses conseils pratiques au travers de nombreux ouvrages dont la célèbre « Bible des huiles essentielles » devenue un best-seller.

Elle a tiré sa révérence en fin d’été, nous laissant quelques textes et bien du chagrin. Ici, au journal, nous étions ses amies et je sais qu’elle portait Rebelle-Santé en grande estime, ce qui me touchait beaucoup. Nous mettrons tout notre cœur à continuer à faire vivre son travail.

Avant de vous laisser découvrir ce numéro, et pour terminer sur une note d’espoir, je voulais vous signaler la sortie d’un documentaire, en salle depuis le 10 octobre : « Grande-Synthe, la ville où tout se joue ». Grande-Synthe est une ville située à côté de Calais, en prise directe avec la crise migratoire, le chômage, la pollution industrielle… Toutes les difficultés de notre belle humanité y sont concentrées. Eh bien, son maire, Damien Carême, loin de baisser les bras, a décidé de relever les défis un par un en entraînant à ses côtés toutes les bonnes volontés.

Cela donne une ville en transition vers un monde meilleur, une ville qu’on aimerait voir prise en exemple par nos édiles. Béatrice Camurat Jaud est allée y recueillir les précieux témoignages des acteurs locaux. Si le film passe près de chez vous, n’hésitez pas un instant, et encouragez votre maire et vos élus à le voir… et à admettre que bien des choses sont possibles, à condition de remonter ses manches et d’y croire.

Que l'automne vous soit doux

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer