Baclofène : ce n’est pas un coupe-faim !

Rubrique

C’est un peu comme si la leçon du Mediator n’avait pas porté ! Le Baclofène est un médicament qui, à l’origine, était prescrit pour soulager les douleurs musculaires. Par hasard, un médecin s’est aperçu qu’il pouvait aider au sevrage de l’alcool, à condition de multiplier les doses. Évidemment, ceci implique une prise de risques d’effets secondaires : troubles neuropsychiatriques, fracture, chute, accident de la voie publique, troubles gastro-intestinaux, cutanés et musculo-squelettiques, mais aussi métaboliques… Mais voilà, l’alcoolisme étant un véritable fléau – en France, il tue chaque année environ 45 000 personnes ! – le jeu en vaut la chandelle, les bénéfices dépassant les risques. Qu’en est-il du surpoids ? La molécule dérègle parfois le métabolisme au point de réduire la sensation de faim. Est-ce une raison suffisante pour insister auprès de son médecin afin qu’il vous prescrive la fameuse molécule ? Non, bien sûr que non ! Ou bien « l’affaire Baclofène » va prendre la relève de « l’affaire Mediator ». Mieux vaut tester cette méthode super efficace pour manger moins : une demi-heure avant le repas, mangez une moitié de pomme et buvez un demi-litre d’eau… Vous verrez, ça calme l’appétit, c’est naturel, vous améliorez votre transit, c’est parfait !

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 173

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Vos ordonnances naturelles
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Ma bible de l'homéopathie
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet