Le grain fermenté

Chiens, chats, chevaux… avez vous pensé à leurs intestins ? À la fin de l'hiver, comment faire pour qu'ils reprennent du poil de la bête ? Il faut commencer par leurs intestins qui décident quand, comment, et ce qu'ils délivrent au sang. Oui, quand l’intestin va, tout va...

Par Le Dr Brésard

L'intestin est fait de plis et de micro plis qui, mis à plat, font plusieurs dizaines de mètres de surface. Sa paroi est plus fine qu'un filtre à café. Dans l'intestin, des milliards de micro-organismes s'activent : ils sont plus de 500 espèces différentes à synthétiser, stocker, colmater, neutraliser les toxines…

Hippocrate, l'avait dit, il y a deux mille cinq cent ans : "Que vos aliments soient vos remèdes". Et ce précepte est aussi valable pour les animaux. Surtout les animaux de compagnie qui, en notre compagnie, prennent nos maladies de civilisation : eczémas, poil terne, arthrose, griffes ou sabots mous (carences), dégénérescences hépato-rénales, cardiovasculaires (métabolismes déviés, encrassage…), allergies (immunités dévoyées)... Car le premier organe de l'immunité, ce sont tous ces mètres carrés de paroi intestinale, véritable bio-filtre actif.

Le ferment de céréales

Pour réensemencer l'intestin, donnons aux chiens, chats, chevaux et poissons, un véritable "pain d'Hippocrate" : il s'agit de céréales fermentées dont les bactéries lactiques sont d'autant plus performantes qu'elles sont accompagnées de nombreuses enzymes et nutriments en constantes interactions biodynamiques grâce à la fermentation.

La fermentation, c'est un "truc" génial par lequel Mère Nature conserve vivantes forces et substances issues de la croissance des plantes. Au bout de quelques semaines d'une cure de "pain d'Hippocrate", tous les attaquants décrochent : allergènes, endotoxines casseuses de moral, bactéries pathogènes, parasites plats, ronds ou flagellés.

Comment ? Combien ? Où ?

Le "pain d'Hippocrate" se trouve en magasins de produits diététiques, en vente par correspondance ou sur les salons bio sous le nom de grain fermenté ou de pain liquide (brottrunk en allemand).
L'appellation "moût de pain" est plus rare à trouver car cette expression s'applique à un jus obtenu non encore fermenté.
Il est disponible sous plusieurs formes. C'est une poudre sèche, vendue par sacs de 20 kg pour les chevaux, ovins, bovins, lapins, volailles, chiens, chats et tous les animaux domestiques. Ce sont aussi des grosses croquettes (pour les chevaux sur l'emballage) mais dont les chiens raffolent !

On en trouve aussi pour les humains sous forme de boisson lacto-fermentée. Cette boisson doit être diluée dans un verre d'eau et le goût, prononcé et acide, risque d'en rebuter plus d'un. En revanche, cette boisson peut être aussi être utilisée en assaisonnement, comme un bon vinaigre. À chaque fois, il s'agit de pain complet (avoine, blé, seigle) au levain naturel. Très riche en vitamines du groupe B, en fer, phosphore et autres oligo-éléments, ce produit de boulangerie contient aussi des acides aminés comme la lysine et la thréonine. Selon Wilhem Kanne, maître boulanger, "le moût de pain purifie le sang, active le métabolisme, favorise la digestion et redonne de nouvelles forces à l'organisme". La poudre, mélangée à de l'eau, forme un pain "liquide". Selon la taille et les besoins des animaux, on donne de 10 g (pour un gros chien) à 100 g (pour une vache) par jour.

Quelques exemples

=> Le verdict de votre vétérinaire est tombé : votre chat est diabétique ?
Pourquoi ne pas essayer le ferment de céréales ? Il semble aider considérablement le pancréas. Il est des chats qui au bout de quelques semaines se sont progressivement passés d'insuline.

=> Votre berger allemand, quoiqu'il dévore comme un ogre, reste maigre, avec des selles tendance "bouse de vache", luisantes ?
À son traitement palliatif d'enzymes pancréatiques, ajoutez du grain fermenté, qui soulagera son pancréas défaillant et aidera son assimilation : il grossira enfin un peu, tout en mangeant moins !

=> Votre cheval vous donne du souci avec son allergie aux moustiques, cette dermite estivale ou "gale d’été" dont on vous a dit qu'elle est incurable ?

Incurable, oui, si on en ignore la cause première. Si on ignore que, comme le "crapaud" (corne du sabot trop molle) ou l'éparvin (arthrose du jarret), il s'agit de l'effet de troubles métaboliques chroniques... Ce que n'ignorent pas les vétérinaires de la station biologique de Telgte (en Allemagne). Les chevaux hospitalisés, qu'ils mettent sous cure de "pain d'Hippocrate", récupèrent. Car tous leurs métabolismes se trouvent ainsi progressivement "remis à l'endroit". Le sang qui remplit le sabot (ce sabot est bourré de vaisseaux sanguins qui forment une véritable éponge) transporte mieux l'oxygène et aussi tous les oligo-minéraux mieux absorbés par la paroi intestinale : la corne redevient dure.

Pour nous aussi

Le moût de pain et le grain fermenté sont très appréciés en Allemagne. Certains médecins les prescrivent en cure aux femmes enceintes, ou bien aux personnes qui souffrent d'eczéma rebelle ou bien encore aux hommes à partir de 55 ans pour leur éviter les troubles de la prostate. Le Dr Seeger, cancérologue, explique que ce "pain d'Hippocrate" potentialise en outre l'action préventive ou curatrice des réparateurs de l'ADN. D'autres praticiens le conseillent dans les cas d'excès de cholestérol ou bien encore en accompagnement d'une cure amincissante. Il est aussi démontré que le grain fermenté a une action décontaminante : des centaines d'enfants contaminés à la suite de l'accident de Tchernobyl ont vu leur taux de radioactivité chuter suite à une cure de "pain d'Hippocrate".

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ordre et désordres
Produits chimiques : l'overdose
Ma bible de l'homéopathie
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions