Olivier (Olea europæa)

Rubrique

Très longtemps, la feuille d’olivier n’a été utilisée que pour ses propriétés fébrifuges. Depuis 1938, les vertus hypotensives de l’olivier sont scientifiquement prouvées. Et, désormais, les feuilles d’olivier restent l’un des seuls traitements naturels de l’hypertension.

DES PRINCIPES ACTIFS PUISSANTS
Riche en minéraux (calcium, phosphore, magnésium, silice, soufre, potassium, sodium, fer, chlore), elle contient des acides gras et organiques, ainsi qu’une huile essentielle. Tous ces constituants font que la feuille d’olivier est non seulement hypotensive, mais aussi hypoglycémiante et diurétique. Et, comme les principes actifs particulièrement intéressants sont hydrosolubles, les préparations aqueuses (tisanes) sont tout indiquées.

LES AUTRES INDICATIONS
La feuille d’olivier est aussi conseillée contre les problèmes urinaires et le diabète, les oedèmes et un taux d’urée excessif dans le sang. De nombreux auteurs ont confirmé ces propriétés, ainsi qu’une action importante contre l’artériosclérose et les crises d’angine de poitrine. Le Docteur Leclerc insiste sur l’absence de contre-indications de la feuille d’olivier et indique que « la répétition du traitement n’épuise pas l’action du médicament ». On peut donc en prendre aussi longtemps qu’on le juge nécessaire !

RÉCOLTER LES FEUILLES
Vous pouvez cueillir les feuilles d’arbres, soit cultivés en agriculture biologique, soit « sauvages » (Olea sylvestris). Dans tous les cas, il faut faire attention à ne prélever que des feuilles saines sur lesquelles ne s’est déposée aucune pollution. Les feuilles se cueillent de préférence au printemps, le matin, par temps sec et après l’évaporation de la rosée. Elles seront séchées à l’ombre, dans un local aéré et non poussiéreux. Elles seront conservées dans des sachets en papier ou des boîtes en carton, mais ni dans un bocal en verre ni dans un sachet en plastique.

QUAND ? COMMENT ? COMBIEN ?
Les feuilles d’olivier séchées, les gélules et les extraits liquides s’achètent en pharmacies, boutiques de produits naturels, en vente par correspondance et sur les marchés ou salons bio. La teinture se trouve en pharmacies. Le petit problème, avec la décoction, est son goût très amer. Si vous ne le supportez pas, prenez la feuille d’olivier sous forme de gélules. Le Professeur Jacques Pellecuer de l’Université de Montpellier, dans une étude comparative par chromatographie des différentes formes galéniques de la feuille d’olivier (décoction, infusion, feuille fraîche, feuille sèche), a démontré que la feuille sèche contient de nombreux principes actifs bien stabilisés.

L'HUILE D'OLIVE, UNE PANACÉE !
Constipation, coliques néphrétiques, jambes lourdes, rhumatismes, gingivite... l’huile d’olive soulage bien des maux. Mais les études sur l’huile d’olive montrent aussi qu’elle fait reculer les maladies les plus graves : maladies cardiovasculaires, hypertension, cholestérol, diabète, ostéoporose, cancer du sein… La consommation régulière d’huile d’olive aurait aussi un effet bénéfique sur la longévité et la mémoire.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent