Cancer et maladies cardio-vasculaires guéris par homéopathie ?

Rubrique

Pendant des dizaines d'années, le Dr Jean Diehl a soigné ses malades uniquement avec ses formules homéopathiques. D'après ses observations, la guérison est intervenue dans l'immense majorité des cas.

ENTRETIEN AVEC LE DOCTEUR JEAN DIEHL

Dans votre livre, vous affirmez avoir guéri des cancers…
Mes premières découvertes, concernant le cancer, remontent à 1958. Ma première patiente avait un cancer du sein. Les lésions ont régressé. Elle n'a pas subi d'opération. Et elle était toujours en vie en 1970, date à laquelle je l'ai perdue de vue. Dans mon ouvrage, je cite une trentaine de cas : cancer de l'estomac, du poumon, du duodénum, du foie…

Les tumeurs ont donc régressé et le pronostic de vie de ces malades a été revu à la hausse…
Dans la plupart des cas, si le traitement a été pris régulièrement, il y a régression des tumeurs même importantes. Mais, on ne peut pas toujours suivre les patients sur de longues années et certains, une fois guéris, ne sont pas revenus me voir. Il m'est donc parfois difficile de parler de guérison définitive.
Cependant, d'après mes statistiques personnelles, les résultats définitivement favorables concernent 80 % des cancers du tube digestif et des poumons, qu'il y ait ou non chirurgie ou radiothérapie.

Votre théorie, votre méthode vont faire "hurler" les cancérologues, cardiologues et autres spécialistes des maladies graves…
Seule l'efficacité compte. Peu importe la méthode. Ce qui apparaît aujourd’hui comme étant curieux car non explicable, sera sans doute mesurable et applicable dans quelques années.

L'AVIS DE SOPHIE LACOSTE
Nous ne pouvons porter aucun jugement sur les formules du Dr Diehl. Nous n'avons pas les moyens techniques de contrôler par des études en double aveugle sa méthode. Ce n'est d'ailleurs pas notre métier. C'est aux chercheurs et aux médecins de vérifier ces formules. Mais notre métier de journaliste nous pousse à la curiosité… et à la logique. Le Dr Diehl a pu exercer durant 40 ans, soignant plusieurs milliers de patients sans jamais avoir eu d'ennuis ni avec le Conseil de l'Ordre des Médecins ni avec la justice. Le Professeur Jean Jacques Debain, otorhino-laryngologiste à l'Hôpital St Antoine écrit sa stupeur devant la "disparition spontanée d'une tumeur volumineuse dont la nature maligne a été prouvée histologiquement".
Nous n'avons donc aucune raison de douter du Dr Diehl puisque ni les autorités légales ni les autorités médicales ne l'ont fait. Nous donnons à nos lecteurs une information aussi objective que possible — bien qu'incroyable — et nous attendons que d'autres médecins ou chercheurs valident ou dénoncent les travaux du Dr Diehl

L'HOMÉOPATHIE
Pratiquée par des dizaines de milliers de médecins à travers le monde, l'homéopathie a été créée voici plus de 200 ans par Hahnemann, médecin allemand.
Cette médecine tourne autour de 3 grands principes :
=> les maladies sont guéries par des substances qui produisent des effets semblables aux symptômes.
=> les médicaments sont rendus efficaces et non dangereux après avoir subi une haute dilution,
=> les médicaments sont dynamisés pour augmenter l'efficacité et garantir l'innocuité des potentiels effets secondaires.

Perfectionnée sans cesse par de nombreux chercheurs, l'homéopathie s'est développée en plusieurs "branches" qui ne sont pas incompatibles entre elles. Contrairement à ce qu'affirment certains scientifiques de mauvaise foi ou mal informés, il existe d'innombrables études qui prouvent — in vitro et in vivo — l'efficacité de l'homéopathie.
La recherche fondamentale sur les médicaments homéopathiques a montré que leur mode d'action n'est pas chimique comme pour les médicaments en général (une substance modifie ou bloque un mode de transformation chimique à l'intérieur de l'organisme) mais physico-mécanique.

Le remède homéopathique ne conserve rien de la structure chimique de l'élément (plante ou autre) puisqu'il a été dilué jusqu'à totale disparition ; en revanche, il transmet un message de type vibratoire (oscillation) agissant de façon mécanique sur les zones déficientes de l'organisme. Selon des études (1) publiées par des biologistes et des mathématiciens, cet effet mécanique se ferait directement sur les électrons de nos molécules malades, ce qui expliquerait l'efficacité de l'homéopathie.

(1) Théorie des hautes dilutions et aspects expérimentaux - Rolland R.Cone, Henri Berliocchi, Yves Lasne, Gabriel Vernot — Éditions Polytechnica 1996.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Les plantes qui guérissent (Poche)
Les clés de l'alimentation santé