Les plantes de la bonne humeur

Rubrique

Tout comme elle était partie en guerre contre l’utilisation abusive des antibiotiques, l’Assurance Maladie met aujourd’hui en garde contre celle des benzodiazépines. Ces molécules chimiques créées pour résoudre l’anxiété, les angoisses ou encore la dépression entraînent une accoutumance et ne sont pas dénuées d’effets secondaires, d’où l’intérêt de miser sur certaines plantes !

JE NE DIS PAS QUE LES BENZODIAZÉPINES SONT INUTILES !
Loin de là et je suis sûre qu’à certaines occasions, leur prescription a été d’un grand secours… Mais il faut reconnaître leurs défauts. À court terme, on leur reproche surtout la bouche pâteuse et la somnolence qu’ils induisent dans la journée, mais s’ils vous sortent "la tête de l’eau" et vous aident à passer un cap difficile, c’est pardonnable ! Sauf qu’on a vite fait de s’y habituer ! À long terme, ces médicaments créent une accoutumance, deviennent de véritables béquilles pour votre équilibre, et jouent sur votre vivacité intellectuelle.

Au contraire, les plantes n’ont pas, ou alors très peu, d’effets secondaires et se révèlent souvent bien plus efficaces qu’on aurait pu le penser.
Certaines sont interdites après les pressions du lobby de l'industrie pharmaceutique, d'autres risquent de l'être… Pourquoi, tout simplement parce qu'elles sont efficaces dans les cas de dépression, de déprime, d'anxiété, de nervosité, d'irritabilité… Pourtant, les preuves et les études scientifiques, il y en a ! Au hit-parade des plantes de la bonne humeur : millepertuis, kawa, griffonia, lotier corniculé.

LE MILLEPERTUIS
De nombreuses études cliniques et pharmacologiques ont largement prouvé l’intérêt du millepertuis dans les troubles de l’humeur. L’une d’entre elles, par exemple, avait déjà permis de comparer les effets du millepertuis à ceux d'un placebo (un faux médicament, qui ne contient aucun principe actif). Le millepertuis a amélioré l'état des patients dans 55,1 % des cas tandis que le placebo n'a obtenu d'effets positifs que dans 22,3 % des cas.
Puis des études avaient mis en concurrence certains antidépresseurs "chimiques" et le millepertuis : avec le millepertuis, l'état de 63,9 % des patients s'est amélioré, tandis que les antidépresseurs chimiques n'ont obtenu ces résultats que dans 58,5 % des cas. Et, bien entendu, le millepertuis n’entraînait pas tous les effets secondaires habituellement reprochés aux antidépresseurs chimiques.
L’AFSSAPS a accordé en juillet 2002 une Autorisation de Mise sur le Marché aux laboratoires Arkopharma et reconnaît aujourd’hui au millepertuis son "utilisation traditionnelle dans les manifestations dépressives légères et transitoires."
Mais l’AFSSA (Agence de Sécurité Sanitaire des Aliments) a, pour sa part, donné un avis défavorable (et non une interdiction) pour la commercialisation du millepertuis sous forme de complément alimentaire (car elle estime "que ce produit doit être strictement considéré comme un médicament au vu des risques liés à son utilisation et à ses usages thérapeutiques."). Ce qui n’empêche aucunement la vente par correspondance ni la cueillette au fond du jardin pour se faire une bonne tisane qui remonte le moral, heureusement !

LE GRIFFONIA
Cette plante, ou plutôt sa graine, présente un réel intérêt dans les troubles de l’humeur et on la trouve assez facilement en France depuis quelques mois ! Non seulement le griffonia peut vous aider à retrouver la bonne humeur, mais il possède d’autres intérêts : il est très souvent efficace en cas de migraine et agit comme coupe-faim naturel. Ses propriétés sont dues à sa richesse en 5-HTP, une molécule que l’organisme transforme en sérotonine.

LE BASILIC
Ce condiment très apprécié dans la cuisine provençale a des effets "tranquillisants" à ne pas négliger, d’autant qu’il est dépourvu de toxicité. On peut certes en mettre souvent dans ses petits plats, mais aussi l’employer en infusion, après les repas. Il suffit de mettre une cuillerée à soupe de feuilles dans une tasse et de couvrir d’eau chaude et de laisser infuser 10 minutes. Cette tisane vous aidera aussi à digérer, à limiter les vertiges ou les migraines si vous y êtes sujet ou encore à trouver le sommeil le moment venu.

LA LAVANDE
Ses jolies fleurs bleues peuvent calmer les nerveux, apaiser les insomniaques et les migraineux, et tout cela en améliorant aussi leur digestion. Ça vaut donc la peine de l’essayer. Pour ses vertus apaisantes, on l’emploie en tisane, en faisant infuser une cuillérée à café de fleurs par tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. Il suffit d’en prendre deux à trois tasses par jour entre les repas.

L'ASPÉRULE ODORANTE
L'Asperula odorata pousse de préférence dans les forêts de feuillus. Si vous pensiez reconnaître l'aspérule odorante à son parfum, c'est manqué: sa délicate odeur de vanille et de miel ne se développe que lorsqu'elle est sèche. Parmi les principes actifs contenus dans cette plante, on trouve de la coumarine aux propriétés antispasmodiques avérées et de l'aspéruloside, laxative. En fait, la coumarine, qui est aussi légèrement hypnotique et anticoagulante, se développe au moment de la dessication (quand la plante sèche). C'est elle qui donne cette délicate odeur à l'aspérule. Son parfum agréable et son action douce en font une aide appréciable pour agir en profondeur sur l'organisme et notamment sur le système nerveux. Calmante, tranquillisante, on peut l’utiliser en cas de douleurs chroniques, d’hyperactivité ou, tout simplement, de nervosité.

LE LOTIER CORNICULÉ
Ses jolies fleurs jaunes et pourpres s’épanouissent dans les prairies, les bois, sur les talus ou au bord des chemins dès la belle saison. Le lotier corniculé est conseillé en cas d’angoisses, de palpitations et d’états dépressifs. On l’emploie en infusion à raison de 3 ou 4 tasses par jour : une cuillerée à soupe de fleurs sèches pour 20 cl d’eau bouillante, 10 minutes d’infusion.

LA GRANDE GENTIANE
Encore une fleur jaune utile contre la dépression... La grande gentiane (dont les fleurs sont jaunes ontrairement à celles de l’ellébore, blanches et hautement toxiques !) est réputée pour ses effets sur la vésicule biliaire... mais elle est aussi conseillée pour tous les états anxieux, l’humeur dépressive, les crises de cafards, le manque de confiance en soi, les problèmes de sommeil aussi bien que pour la fatigue générale, l’insuffisance hépatique, les problèmes digestifs ou intestinaux. C’est une plante protégée qu’il ne faut surtout pas prélever dans la nature ! En revanche, on trouve la plante sous forme de gélules à avaler.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Recettes gourmandes anti-cancer
Quelle contraception choisir ?
Faut bien mourir de quelque chose !