Que manger contre l’asthme et le rhume des foins ?

ven, 20/04/2007 - 15:11 -- Anne Dufour
Rubrique : 

Asthme et rhume des foins sont les deux visages d’un même trouble : une réaction respiratoire à une agression extérieure, sur fond d’allergie. Les deux mécanismes sont certes bien différents, mais pas si éloignés. Car les porteurs de rhume des foins sont bien plus à risque de développer un asthme que les autres. Quant aux asthmatiques, ce sont également des «proies» faciles pour le pollen… Dites non à ces ennuis avec votre fourchette!

Soulager l’asthme et les troubles respiratoires par l’alimentation n’a rien de nouveau. Voilà plusieurs milliers d’années que les médecins préconisent de boire du thé, de consommer certains fruits et légumes ainsi que des épices pour apaiser les bronches. C’est que l’on sait bien la capacité de ces aliments à fluidifier les sécrétions bronchiques, empêcher l’inflammation ou dilater les bronchioles. Et même prévenir les réactions allergiques!

QUE FAIRE ?
En quoi notre alimentation peut-elle faciliter notre respiration? Simplement en fournissant à tout l’appareil ORL les armes nécessaires à sa défense. Comme souvent, les fruits et légumes sont nos meilleurs alliés. Ils regorgent de substances faisant écran aux polluants, empêchant les allergènes de faire leur oeuvre, calmant les réactions disproportionnées de l’organisme lors de l’allergie, offrant des antioxydants fort précieux aux poumons pour leur permettre d’évacuer au mieux les intrus.
Bref : le bien-être passe par les poireaux, les pamplemousses et autres oignons! Mention spéciale pour les végétaux riches en quercétine, une substance majeure pour le confort respiratoire, l’atténuation et l’espacement des crises d’asthme, la prévention du rhume des foins. Ses capacités anti-allergiques sont telles qu’elle empêche purement et simplement la production d’histamine (la substance qui déclenche les allergies) par le corps!

Par ailleurs, une mauvaise digestion peut aggraver des difficultés respiratoires. Privilégiez donc les plats légers et digestes d’autant que, moins vous surchargerez votre système digestif, mieux vous pourrez vous défendre contre les allergènes, le stress et autres « agressions » susceptibles de mener à des troubles de la respiration.

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES

VOS AMIS
- Fruits frais et légumes frais
, crus, à chaque repas.
- L’oignon, aussi anti-inflammatoire que certains médicaments anti-asthme.
- L’ail, lui aussi, facilite la respiration.
- Le curcuma, pour ses propriétés anti-inflammatoires.
- Le thé, le vin rouge, le raisin noir, les myrtilles, les oignons (voir plus haut), les agrumes et tous les végétaux très colorés ou très foncés pour leurs flavonoïdes.
- Les oméga 3 des poissons gras (maquereau, saumon, hareng…), de l’huile de noix et de colza et des noix…
- Le café, le thé et le chocolat pour leur apport en caféine, broncho-dilatateur naturel.
- Les laits végétaux (soja, amande, riz…) et produits dérivés (yaourt de soja, etc.) pour remplacer les produits laitiers.

VOS ENNEMIS (POTENTIELS)
- Les produits laitiers
. Tous sont à consommer avec la plus grande modération.
- Les aliments d’origine animale (viande, charcuterie, oeufs…), surtout si vous avez un terrain "allergique".
- Les céréales, surtout riches en gluten (blé, seigle, orge).
- Les graisses saturées (beurre, gras de la viande, charcuteries grasses, fromage, crème, biscuits…) ainsi que les oméga 6 (huiles d’arachide, de palme, de maïs, de tournesol) favorisent l’inflammation.
- Certains conservateurs, responsables de rhinites allergiques que l’on « traîne » toute l’année. Chassez les additifs E 210, E 212, E 213 et surtout le E 211 : ils ne sont pas pour vous.
- Le glutamate, un additif répandu dans les plats préparés (additifs E 620 à E 625) en boîte, frais ou surgelé la cuisine chinoise, les chips, gâteaux apéritifs, etc.
- L’huile de poisson, chez les personnes allergiques à l’aspirine (et uniquement elles).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 

La cuisine anti-asthme et anti-rhume des foins

ven, 20/04/2007 - 19:34 -- Laurence Wittner

Pas de produits laitiers, très peu d’aliments d’origine animale, des repas légers pleins de fruits, de légumes et de poissons gras… Est-on dans les recommandations hypotoxiques du Dr Seignalet ? Dans le régime préhistorique de Thierry Souccar ? Ou à Okinawa ? On est sûrement un peu partout où on est bien, et où on respire encore mieux!

Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer