Enregistrer

Un jardin de fleuriste pourquoi pas ?

jeu, 01/05/2008 - 11:47 -- Angela David
Rubrique : 

Qui n’a pas rêvé de grandes brassées de fleurs cueillies au jardin colonisant les vases, de bouquets sans cesse différents et renouvelés toute l’année…

NOUS AIMONS LES FLEURS COUPÉES, ALORS CULTIVONS-LES !
Impossible pour la plupart d’entre nous de cultiver un carré de 200 glaïeuls blancs, un autre de 200 glaïeuls rouges, un autre de 100 tulipes et d’autres encore regroupant anémones, lys, dahlias, carthame, phlox, pieds d’alouettes… Alors comment faire pour trouver au jardin de quoi réaliser les bouquets dont nous rêvons ?

POUR COMMENCER, UN PETIT QUESTIONNAIRE...
- Quel est votre style de bouquets ou de composition florale ? Vous aimez les fleurs toutes simples ou les arrangements plus sophistiqués ?
- Du côté des couleurs, que recherchez-vous ? Des couleurs très variées, vous êtes plutôt "bouquets monochromes" ou vous appréciez les camaïeux ? Faites le tour de la maison et notez les couleurs et les formes qui s’harmoniseraient le mieux avec votre décoration.
- De quels types de vases disposez-vous ? Il est souvent nécessaire d’investir un peu... Où mettrez-vous les bouquets pour les valoriser et obtenir l’effet esthétique attendu ?
- Avez-vous du temps pour cultiver vos fleurs ?
- Vous souhaitez faire des bouquets toute l’année ? À quel rythme, toutes les semaines ou de façon plus sporadique ?

ENSUITE FAIRE DES CHOIX :
Après avoir établi la liste des fleurs et feuillages que vous souhaitez utiliser pour vos compositions, il faut confronter le choix aux contraintes du jardin (sol riche et profond ou sec, ombre, luminosité...) pour élargir la gamme des fleurs originales et rares que vous cultiverez. Éliminez d’emblée toutes les fleurs basiques qui se trouvent facilement et à des prix tout à fait raisonnables chez les fleuristes en saison. Voici une petite liste de fleurs à cultiver, saison par saison. Leur durée de vie, quand vous les aurez coupées, est donnée à titre indicatif. Elle dépend bien sûr de la variété, de l’entretien du bouquet et de la température des pièces. Loin d’être exhaustive, cette liste attend d’être complétée par vos expériences.

SE LANCER DANS LA CULTURE
Première règle : s’organiser pour avoir une moisson de fleurs sans dégarnir et sacrifier les bordures. Travaillez la planification des plantations de façon à ne pas avoir le sentiment de piller le jardin pour fleurir la maison ! Pour la plupart des espèces, le semis et la plantation peuvent s’étaler sur un ou plusieurs mois. Autre technique : pincer ou tailler les plants favorise la ramification et la floraison, surtout chez les chrysanthèmes, anthemis tinctoria, mais également violettes, pensées, primevères, pulmonaires, pyrèthres roses, fausses giroflées, géraniums, érodium, cupidones, buglosses, linaire à feuilles d’origan, campanules, asters… Pour les delphinium, la suppression de la tige florale pour un bouquet est rapidement compensée par l’apparition de pousses subsidiaires qui vont fleurir.

Deuxième règle : avoir un maximum de fleurs au m². La plantation dans le jardin bouquetier doit être serrée, il faut travailler toutes les dimensions du jardin et tirer partie des surfaces verticales : les grimpantes peuvent s’envoler dans les arbres, sur les murs (clématite, glycine, haricot d’Espagne, cobée, jasmin d’hiver, jasmin étoilé, solandra, solanum grimpant, rosiers...) ou les rampantes grignoter les pelouses, les bords de parterre, et servir aussi de paillage (lierre, aconite d’hiver, pervenches, épimède, lamier, alchémilles, stokésia, bergenia cordifolia, pachysandra terminalis…). On pourra les dégarnir sans que cela crée un vide dans le décor. N’oubliez pas les arbustes (skimmies, mahonias…) qui fournissent du beau matériel pour les compositions et qui, en vieillissant, se dégarnissent à la base, libérant une place précieuse pour de nouvelles espèces. C’est aussi le cas d’herbacées comme les phlox, les delphinium, au pied desquels vous pouvez planter des monardes pourpres et de nombreuses autres espèces plus petites et couvrantes.

Troisième règle : s’appuyer sur le potager, inviter les légumes et les aromatiques pour densifier la floraison et mettre en valeur certaines teintes aussi bien dans les parterres que dans les compositions : le persil, les menthes dans toute leur diversité, l’absinthe, l’hysope, l’angélique, la rhubarbe, les bettes, les cardons, les artichauts… Et inversement, inviter les plantes à fleurs au potager. Elles peuvent avoir des effets positifs sur les cultures en place : plantes répulsives ou mellifères. En occupant l’espace entre les rangs, elles limitent le désherbage et vous pouvez prélever des bouquets sans état d’âme…

Quatrième règle : réserver un espace de stockage des plantes en voie de fanaison et un espace pépinière. Si vous faites un suivi très précis de votre jardin bouquetier, c’est indispensable pour dégager de la place au fur et à mesure de la saison : les bulbes à peine défleuris seront retirés et mis en jauge jusqu’au jaunissement complet du feuillage, certaines vivaces peuvent être déplantées également (giroflée, myosotis, asters), pour donner de la place. Pensez à éclater les touffes de vivaces régulièrement et replantez-les si possible. L’espace pépinière pour étaler les semis d’annuelles et faire les repiquages est tout aussi indispensable.

Cinquième règle : faire exploser votre imagination avec les annuelles. Elles ont de multiples avantages : une floraison longue qui s’étale sur plusieurs semaines, une grande diversité de couleurs, de nouvelles fleurs qui apparaissent après la coupe, une bonne tenue en vase.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer