Souci (Calendula officinalis)

Ami de votre peau
Rubrique

En interne ou en externe les propriétés du calendula sont nombreuses.

DES PROPRIÉTÉS ANTISEPTIQUES ET CICATRISANTES
La composition du souci officinal (acides, alcools, mucilages, saponine, résines, flavonoïdes...) fait de cette plante la base idéalement douce pour des traitements antiseptiques, anti-inflammatoires et cicatrisants.

USAGE INTERNE
Le calendula est conseillé en gynécologie pour réguler les flux sanguins insuffisants ou trop abondants, apaiser les douleurs et supprimer nombre de troubles, comme la nervosité qui précède ou accompagne les règles. Par ailleurs, le souci est efficace pour calmer les inflammations et les ulcérations gastriques ou intestinales.
Sudorifique, diurétique, antispasmodique, cholagogue, il est conseillé par de nombreux phytothérapeutes pour traiter, non seulement la, mais aussi les troubles hépatiques ou biliaires. Dans tous les cas, il faut en boire une à deux tasses de tisane par jour et éventuellement en assaisonner les plats.

USAGE EXTERNE
Les véritables indications du souci concernent, comme vous le savez, la peau. Les irritations, les ulcères, les verrues, les crevasses, les engelures, les mammites, les abcès, l’eczéma, les dartres, l’acné, les petites plaies et même les petites brûlures sont les principales indications du calendula. Il suffit d’utiliser une crème à base de calendula ou de la teinture-mère (en vente en pharmacie sans ordonnance), ou bien encore d’écraser des pétales et de les appliquer sur les zones à soigner.

LA CULTURE DU SOUCI
Il suffit de semer les graines au printemps pour une floraison en été, et en automne pour une floraison au printemps, dans un terrain sec ou bien drainé, de préférence alcalin (ajoutez éventuellement de la cendre de bois). Le souci aime le soleil et ne nécessite que peu d’entretien. Vous pouvez repiquer les plants en avril ou laisser faire la nature : les miens poussent dans de grosses potiches. Je me contente de les aérer quand ça devient trop touffu ; si j’y pense, je les arrose un peu : mes potiches sont fleurie spratiquement toute l’année ! Les soucis se plaisent en compagnie de la bourrache et du bleuet (avec lesquels on peut les associer en une tisane particulièrement diurétique, adoucissante et dépurative).

LE CALENDULA ET L'HOMÉOPATHIE
La teinture-mère de calendula est l’un des soins dermatologiques les plus prescrits par les homéopathes : cicatrisante, hémostatique, elle soigne écorchures, coupures et dermatoses. Ce traitement, en association avec d’autres, viendrait même à bout de certains zonas.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les plantes qui guérissent (Poche)
Les surprenantes vertus du jeûne
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles