La cuisine anti-frilosité

Pour réchauffer ses extrémités froides, dit Anne Dufour, haro sur les mauvaises graisses et les produits laitiers, pleins feux sur les fruits, légumes et autres ressources végétales, sur les poissons et les boissons naturelles. Voilà un programme tout à fait compatible avec les principes du Dr Seignalet (voir Belle-Santé N° 75), qu’il suffit de bien orienter depuis le marché jusqu’à la cuisine !

LE « MANTROIS » DU MOIS     
Les « 3 G » (Gingembre, Ginseng, Gincko) tu chercheras
D’Oméga 3 tu les accompagneras
De 3 Composantes (Protéines, FLlavonoïdes, Vitamines) tes menus tu composeras
Et tes doigts ne seront plus froids !

AU MARCHÉ
L
a visite traditionnelle au poissonnier le leste de poissons frais, mais on met l’accent sur les « gras » riches en oméga 3).
CHEZ LE PRIMEUR des légumes variés de saison (on privilégie les plus foncés), des agrumes, des fruits exotiques. Et on ne repart pas sans une belle provision d’ail et, si possible, de gingembre et de ginseng frais.
L’épicerie nous fournit en thé vert, cannelle, huile de colza et/ou de noix et en petites baies (au rayon des surgelés).

QUELQUES COURSES AVEC VOUS, LES CONSEILS D'ANNE DUFOUR
Ginseng
Également connu sous le nom de « Racine de longue vie », le ginseng est renommé pour ses propriétés médicinales. Réputé stimulant pour le système nerveux comme pour la circulation sanguine, dynamisant voire aphrodisiaque, efficace pour lutter contre l’anémie et les rhumatismes, pour augmenter les défenses immunitaires et la résistance à la fatigue ou au stress, c’est un pilier de la pharmacopée chinoise depuis plus de 5 000 ans.
Il nous arrive aujourd’hui généralement de Corée. On le trouve dans nos contrées sous plusieurs formes : poudre, racine entière, racine coupée, liqueur, thé instantané, extrait en solution, à des prix, surtout quand il est frais, assez élevés. C’est que sa culture est longue (plusieurs années) et exigeante en soins. Éventuellement, pour les amateurs, il peut pousser dans nos jardins. Pour les autres, le ginseng frais proviendra plutôt des rayons exotiques du primeur ou des épiceries asiatiques. On en trouve aussi via Internet.
Orange
On a l’impression de la connaître par cœur et de n’en manquer jamais. Il n’est pas si loin, pourtant, le temps où le bon Saint-Nicolas apportait en cadeau aux enfants un pain d’épices et… une précieuse orange. Le développement des transports l’a rendue plus commune… mais non moins précieuse. Elle offre ainsi une belle quantité de vitamine C bien protégée sous son épaisse écorce, mais aussi du calcium ou des acides organiques qui facilitent la digestion, le tout sous un apport calorique très faible. Navels, blondes ou sanguines, les oranges se choisissent fermes et lourdes dans la main, se conservent une semaine à température ambiante, un peu plus longtemps dans le bas du réfrigérateur. Elles se dégustent nature, ou se pressent et se boivent, parfument aussi toutes sortes de préparations, de l’entrée au dessert.
Attention : ne consommez leurs zestes que si elles sont bio : c’est là que se concentrent tous les pesticides utilisés pour leur culture !
Papaye
Elle vient des pays chauds (Antilles, Amérique centrale, Australie…) et est au top de sa forme en cette saison. Le fruit du papayer est un véritable aliment-santé : pauvre en calories, mais riche en antioxydants (principalement des carotènes), en minéraux (potassium, calcium, magnésium…) et oligo-éléments, fort gourmand qui plus est. Ouverte en deux et débarrassée de ses graines, elle se fait sucrée et douce au palais quand elle est mûre à point, seulement arrosée d’un filet de jus de citron, se sert aussi en coulis ou confitures. Plus verte, elle devient légume et, blanchie puis râpée, se mêle aux salades. Ses graines séchées et broyées font aussi office d’épice. Sur l’étal du primeur, une bonne papaye a la peau lisse et non tachée, souple sous la pression du doigt.
Attention : elle ne se conserve que 2 ou 3 jours et doit être consommée rapidement une fois achetée.

UNE JOURNÉE DE MENUS
AU RÉVEIL
=> Si verre d’eau il y a, elle est minérale et provient d’une bouteille riche en magnésium.
=> L’autre option, c’est la décoction de ginseng.

AU PETIT DÉJEUNER
=> L’option protéines si vous avez un solide appétit :
> œufs (sous toutes leurs formes) + tartines (de sarrasin).
> ou muesli + lait (soja ou amande) + quelques noix.
=> L’option flavonoïdes et vitamines : un « tout fruits » est une bonne idée. Et si l’on veut éviter de mélanger les fruits avec les autres aliments, on complètera les besoins dans la journée.
=> Dans les deux cas : du thé vert, nature, surtout sans lait, éventuellement légèrement sucré.

EN-CAS
=> Une poignée de noix ou un fruit frais (orange, raisin noir…).
=> Si vous n’avez pas faim, c’est le moment de boire votre 2e tasse de décoction de ginseng.

AU DÉJEUNER
=> L’apport protéines et flavonoïdes : un beau pavé ou d’un filet… de poisson gras ! On peut les arroser d’un filet d’huile de noix ou de colza, les accompagner d’herbes aromatiques ou les saupoudrer d’épices douces.
=> L’apport vitamines : des légumes, à volonté. Des crus en entrée, des cuits autour des protéines. Pour les cuits, choisissez parmi les plus colorés : les choux les plus verts, les pommes de terre les plus rouges, les potirons les plus oranges…
=> Et toujours de l’ail partout… ou presque !
Idée recette : Purée parfumée à l’ail
=> Pour terminer, une infusion de gingembre ou de thé vert.
Idée recette : Thé à l’indienne

AU GOÛTER
=> L’apport flavonoïdes et vitamines : un vrai repas de fruits, à accompagner d’une tasse de thé vert ou d’un verre d’eau.
=> Si vous n’avez pas faim, profitez-en pour déguster votre 3e tasse de ginseng de la journée.

AU DÎNER
=> L’apport protéines et vitamines : un plat unique : œufs, tofu ou mélanges végétaux de céréales et légumes secs ou oléagineux, oujours accompagnée de légumes.
Idée recette : Potée citroupapaillée
=> Une tisane et au lit : la couette, c’est l’autre moyen de se réchauffer jusqu’au bout des orteils !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de botanique
Mon cahier de lithothérapie
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Cuisiner autrement en automne