Bobos de l’été : des remèdes à faire soi-même

Rubrique

Des soins naturels et efficaces, des petits baumes à avoir toujours sous la main avec rien que des bonnes choses dedans, puisque c’est vous qui allez les fabriquer ! Les aoûtiens seront privilégiés, ils pourront les essayer dès cet été (parce que les macérâts, ça doit... macérer).

Rassurez-vous, il y en aura pour tous les goûts, aussi bien les montagnards que les plagistes avides de se recharger en énergie solaire ! Les parano des insectes en auront pour leur compte aussi, puisqu’ils vont apprendre à faire eux-mêmes tout le matos nécessaire à leur tranquillité !

Le soleil

Bah oui, c’est trop chouette, le soleil... sauf quand on ressemble à une écrevisse cuite au bout de la première journée !

Quelques petits conseils précautionneux d’abord !

- Pas d’exposition aux heures de pointe du soleil.
- Tee-shirt, chapeau, lunettes et crème solaire à indice élevé pour les petits trolls.
- Pensez aussi aux chaussures sur les rochers : les coupures sont longues à cicatriser sous les pieds !
- Buvez beaucoup d’eau, même sans soif. Quand la soif est là, c’est qu’on est déjà bien déshydraté !
- Prévoyez un parasol, ça fait peut-être mémère, mais mieux vaut être mémère que momort !
- N’oubliez pas votre bouteille d’eau partout où vous allez, balade, plage, voiture...

Avant le soleil

Il existe des macérâts tout prêts, en vente sur internet et dans les magasins bio, pour ceux qui partent au soleil dans une semaine... Les hydrolats sont vendus en pharmacie et en magasins bio.

Avant de partir, on devrait déjà préparer sa peau qui est restée cachée tout l’hiver. Si on a la chance d’avoir des carottes pas loin, il faut se faire un macérât de carotte et s’en badigeonner au moins 15 jours-3 semaines avant le départ ! Bon d’accord, je suis bonne et généreuse, je vous en donne la recette !

Macérat de carotte

⇒ Couper les carottes en rondelles et les faire sécher. Bah oui, parce qu’un macérât moisi ne sert pas à grand-chose, si ce n’est à avoir des haut-le-cœur !
⇒ Une fois sèches, mettre les rondelles dans un bocal.
⇒ Couvrir d’huile d’olive ou mieux encore d’huile de sésame, qui a un pouvoir anti UV (attention, pas assez pour vous protéger du soleil !).
⇒ Fermer et laisser macérer à la chaleur ou au soleil, mais sans soleil direct (couvrir d’un linge) pendant 3 semaines, en secouant tous les jours.
⇒ Filtrer et remettre des rondelles sèches afin d’amplifier les propriétés de l’huile.
⇒ Même macération que précédemment, mais pendant 1 ou 2 semaines seulement.
⇒ Filtrer et mettre en bouteille opaque et fermée, conserver au frais et à l’abri de la lumière.

Vous pouvez aussi l’utiliser en huile après-soleil, elle apaisera votre peau. Nourrissez chaque jour votre peau un peu plus qu’à l’accoutumée, cela la rendra plus souple en attendant le soleil et elle souffrira moins pendant les expositions solaires.

Pendant le soleil

Là, attention, évitez les faux pas, parce que Râ vous remettra vite dans l’axe ! Si, malgré toutes les précautions, vous vous endormez au soleil et que l’odeur de brûlé vous réveille, je vous donne quelques astuces et soins réparateurs !

Après-soleil et coups de soleil

⇒ Vous pouvez apaiser la peau avec de l’hydrolat (eau florale) de lavande, camomille, hélichryse italienne, rose, menthe poivrée ou même de fleur d’oranger, celle qu’on utilise pour la cuisine !
⇒ Ou alors, avec un mélange de 50 % de vinaigre de cidre et 50 % d’hydrolat ou d’eau (douce, hein, l’eau !).
⇒ Pour les enfants, préférez l’hydrolat de fleur d’oranger, apaisante par son action et son odeur !

En soin :

Appliquez du miel ou du gel d’aloe vera ou du macérât de millepertuis (Hypericum perforatum), de calendula (Calendula officinalis), de lavande (Lavandula angustifolia), de carotte (Daucus carota sativa), de consoude (Symphytum officinale) ou de plantain (Plantago lanceolata ou major), ou une huile végétale d’olive, si vous n’avez que celle-ci sous la main !

Attention au macérât de millepertuis qui est photo sensibilisant : pas d’exposition en plein soleil pour éviter les taches sur la peau.
De toute façon, vous aurez sûrement envie de rester un peu à l’ombre pendant quelque temps !

Pour un soin en plus : on pourra rajouter quelques gouttes d’huile essentielle (HE).

Pour les enfants : dans 50 ml de macérât de calendula ou millepertuis, 2 gouttes d’HE de lavande vraie (Lavandula angustifolia) + en homéo : Apis mellifica 9 CH et Belladonna 9 CH, 5 granules de chaque toutes les heures pendant la journée.

Pour les adultes : dans 50 ml d’un macérât choisi plus haut ou de gel d’aloe vera, 10 gouttes d’HE de lavande aspic (Lavandula spica).

Coup de chaleur, isolation

⇒ Mettez-vous à l’ombre et au repos total.
⇒ Trempez un linge dans une eau froide, mais JAMAIS glaciale (pour éviter un choc thermique !) et passez-le sur le front, la nuque, le visage.
⇒ Si possible, baignez les membres (pieds, avant-bras) dans une bassine d’eau fraîche.
⇒ On peut utiliser des hydrolats pour rafraîchir plus vite, par exemple celle de menthe poivrée ou celle de lavande à se vaporiser sur le visage et la nuque.
⇒ Boire un mélange d’eau et d’hydrolat cité plus haut aide aussi à reprendre pied plus vite (3 cuilerées à soupe d’hydrolat pour un verre d’eau).
⇒ En homéopathie, prenez 1 dose d’Apis 15 ou 30 CH (ou 10 granules) dès que possible + Belladonna 9 CH, 3 granules toutes les 10 mn jusqu’à amélioration de l’état.
⇒ Homéopathie pour l’enfant : Belladonna 9 CH, 5 granules toutes les heures + Aconitum napellus 15 CH, 5 granules à renouveler 3 fois en 2 h.
⇒ Quand l’état s’est amélioré, buvez 250 ml d’eau tiède + 1 cuillerée à café de miel + 2 cuillerées à café de vinaigre de cidre.

Piqûres

De méduse

Pas dangereuse, même si elle peut provoquer un mal-être.
⇒ Rincez au vinaigre de cidre ou à l’eau de mer (surtout pas douce, ce serait pire !) + appliquez l’un des mâcérats conseillés dans « Après-soleil et coup de soleil : En soin ».

D’oursin

Pas dangereuse, mais douloureuse.
⇒ Rincez au vinaigre de cidre et enlevez le maximum de piquants, puis faites un cataplasme d’argile verte.

Moustiques, puces, taons...

Pas dangereux, mais grattouilles assurées. L’effet de leurs piqûres est détruit par la chaleur, donc appliquez une compresse très chaude.
⇒ Application d’un baume au calendula, ou de vinaigre de cidre pur, ou de jus de citron.

Abeilles, guêpes, frelons

Prudence, prudence, appelez le SAMU, ils vous diront quoi faire en cas d’allergie (surtout si c’est un tout-petit).
⇒ Enlevez le dard, si possible, et le plus de venin possible avec une pompe à venin (style aspivenin, pratique et léger à traîner avec vous partout !).
⇒ Passez du vinaigre de cidre pur.
⇒ Prenez en homéopathie : Apis mellifica en 9 CH, 10 granules de suite (ou 1 dose) et 3 granules régulièrement jusqu’à amélioration.

Répulsifs

⇒ Badigeonnez-vous d’huile de neem, huile insecticide par excellence. On l’applique diluée à 50 % avec une autre huile végétale, par exemple d’olive.
⇒ Si vous préférez en gel, mélangez à 50 % l’huile de neem avec du gel d’Aloe vera.
⇒ Munissez-vous de plantes répulsives : tomates, géranium odorant, citronnelle... Écrasez-les et badigeonnez-vous avec leur « jus » si une attaque se fait sentir ! La douche vous débarrassera de l’odeur, pas de panique !

Petite pharmacie familiale

Bleus, coups et ecchymoses

Baume, trituration ou gel à l’arnica + granules d’homéopathie (Arnica montana en 9 CH, 5 granules tout de suite et 4 à 5 fois au cours de la journée).

Recettes :

Macérât d’Arnica montana : même recette que pour le macérât de carotte, mais remplacez la carotte par des fleurs d’Arnica montana.

Baume : 1 cuillerée à café (cc) de macérât d’Arnica + 1⁄2 cc de cire d’abeille + 1⁄2 cc de beurre de karité (pour un baume moins dur !).
⇒ Mettez dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle) et faites fondre le tout au bain-marie, laissez refroidir et fermez.

Trituration : 1 cc de macérât d’Arnica + 1 cuillerée à soupe (cs) de beurre de karité.
⇒ Mettez le tout dans un petit pot stérilisé (avec couvercle) et touillez à froid selon la texture désirée.

Gel : 1 cc de macérât d’Arnica + 1 cs de gel d’Aloe vera.
⇒ Mélangez le tout dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle).

Piqûres, boutons, démangeaisons

Voir plus haut + baume, trituration ou gel au calendula.

Recettes :

Macérât de Calendula : même recette que pour le macérât de carotte, mais remplacez la carotte par des fleurs de Calendula.

Baume : 1 cuillerée à café (cc) de macérât de Calendula + 1⁄2 cc de cire d’abeille + 1⁄2 cc de beurre de karité (pour un baume moins dur !).
⇒ Mettez dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle) et faites fondre le tout au bain-marie, laissez refroidir et fermez.

Trituration : 1 cc de macérât de Calendula + 1 cuillerée à soupe (cs) de beurre de karité.
⇒ Mettez le tout dans un petit pot stérilisé (avec couvercle) et touillez à froid selon la texture désirée.

Gel : 1 cc de macérât de Calendula + 1 cs de gel d’Aloé vera.
⇒ Mélangez le tout dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle).

Brûlures

Légères et non étendues, sinon, consultez !
⇒ Déjà, en premier lieu, passez la brûlure sous l’eau fraîche, mais non glacée (en moyenne 15°).
⇒ Un liniment oléocalcaire soulage rapidement, l’intérieur d’une peau de banane ou sa pulpe écrasée, une décoction de pépins de coings, une patate ou une carotte râpée en cataplasme, gel d’Aloe vera, macérât de millepertuis (baume ou gel), de carotte ou de calendula, hydrolats (eaux florales) de lavande, de tilleul, de bleuet, de camomille, feuilles de chou écrasées, feuilles fraîches de lierre grimpant...

Recettes :

Voir celles des coups de soleil, ce sont les mêmes ! + chlorure de magnésium en compresse imbibée à tenir en place et à réimbiber régulièrement (sachet de 20 g dilué dans 1 litre d’eau, à conserver jusqu’à 2 semaines au frais).

Macérât de Millepertuis hypericum : même recette que pour le macérât de carotte, mais remplacer la carotte par des fleurs de Millepertuis.

Baume : 1 cuillerée à café (cc) de macérât de Millepertuis + 1⁄2 cc de cire d’abeille + 1⁄2 cc de beurre de karité (pour un baume moins dur !).
⇒ Mettez dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle) et faites fondre le tout au bain marie, laissez refroidir et fermez.

Trituration : 1 cc de macérât de Millepertuis + 1 cuillerée à soupe (cs) de beurre de karité.
⇒ Mettez le tout dans un petit pot stérilisé (avec couvercle) et touillez à froid selon la texture désirée.

Gel : 1 cc de macérât de Millepertuis + 1 cs de gel d’Aloe vera.
⇒ Mélangez le tout dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle).

Antiseptiques

- Vinaigre de cidre
- Jus de citron
- Chlorure de magnésium
- Miel
- Gel d’Aloe vera
- Argile verte
- Extrait de pépins de pamplemousse...

Divers et indispensables à portée de main

Argile verte : Brûlures, plaies. Assainissante, antiseptique, régénératrice des tissus, cicatrisante, hémostatique (peut être utilisée à la place des pansements).
Préparation : ajoutez de l’eau petit à petit à la poudre d’argile et remuez pour obtenir une belle texture lisse, appliquez en cataplasme.

Aloe vera : brûlures, eczéma, piqûres, démangeaisons. Cicatrisant, anti-inflammatoire, hydratant.
Préparation : pur, en massage et application locale.

Granules homéopathiques :
• Chamomilla vulgaris : douleurs, énervement, irritabilité.
• Arnica montana : coups, bleus, courbatures.
• Apis mellifica : piqûres, œdèmes (piqûres ou allergiques), allergie.
• Argentum nitricum : laryngite.
• Arsenicum album : rhume, intoxication alimentaire. Poumon histamine : allergies.
• Belladona : fièvre, insolation.
• Nux vomica : ballonnements, nez bouché.
• Mercurius solubilis : toux.

Extrait de pépins de pamplemousse : antibactérien, antifongique, antiviral...
Miel : antiseptique, cicatrisant, adoucissant, contre les brûlures, irritations de la gorge...
Vinaigre de cidre : antiseptique, calmant, désinfectant, antibactérien...
Un aspivenin : sorte de pompe qui peut aspirer différents types de venins selon l’embouchure positionnée (piqûres de guêpe, abeille ou frelon, morsures de serpent...).

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Mon cahier de réflexologie plantaire
Faut bien mourir de quelque chose !
Et si vous faisiez tout vous-même?