Et si vous lui faisiez des friandises“maison” ?

Pas besoin d’être un grand cordon bleu pour préparer de délicieuses friandises à son petit compagnon. En plus, vous ne risquez pas d’essuyer des critiques : avec lui, c’est le succès assuré !

À BASE DE LÉGUMES !
- Pour les maîtres aux fourneaux : friandise n’est pas forcément synonyme de sucrerie, bien au contraire ! D’ailleurs, les chats ne sont pas sensibles au goût sucré. Ainsi, votre petit compagnon peut très bien se régaler avec un muffin, préparé à base de thon courgette ou de bœuf carotte.

- Pour les maîtres pressés : des courgettes en rondelles cuites à la vapeur font aussi des friandises tout à fait acceptables.

- Pour les maîtres qui préfèrent acheter : tout le monde n’a pas le temps ou l’envie de faire de la cuisine et, parmi les friandises du commerce, certaines valent mieux que d’autres. C’est le cas des friandises proches de la composition des croquettes : lorsque vous en donnez à votre chien ou votre chat, il faut juste faire attention à diminuer d’autant sa ration journalière. Quant aux friandises à mâcher en peau de buffle ou à base d’oreilles de cochon, elles contiennent de la peau ou du cartilage, qui ne sont pas mieux digérés l’un que l’autre. Elles peuvent donc être utiles, de temps en temps, pour l’aider à se nettoyer les dents, mais ne peuvent pas être données à longueur de journée car leurs protéines non digérées finiraient par provoquer des diarrhées…

À BASE DE RSETES DE TABLE
- Les acceptables : nos animaux ne sont pas des poubelles de table et c’est pourquoi il n’est pas question de vider notre assiette directement dans leur gamelle. Un tri très sélectif s’impose ! Seuls quelques restes d’aliments comme le gras de jambon, les croûtes de fromage, du yaourt à 0 % de matières grasses et des fruits, peuvent faire office de friandises acceptables. Toutes ces friandises apportent des calories : il faut donc réduire en conséquence sa portion de pâtée ou de croquettes.

- Les impossibles : mettez directement dans la poubelle, tous vos os - y compris des os de poulet sources de troubles du transit les graisses cuites, les restes de plats en sauce et les desserts sucrés, a fortiori ceux qui sont chocolatés puisque le cacao est toxique pour nos animaux. Oubliez également toute idée de leur donner du sucre qui, comme les gâteaux industriels, sont caloriques, mais sans contrepartie nutritionnelle.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le