L'huile d'argan sur la peau comme dans l'assiette

Rubrique

L’huile d’argan provient d’un arbre qui pousse à l’état sauvage dans le sud-ouest du Maroc. Utilisée par les populations autochtones tant dans les soins de la peau que dans l’alimentation ou la médecine traditionnelles, l’huile d’argan a bien des vertus qui méritent que l’on s’y attarde.

L’arganier est un arbre épineux qui a une très longue histoire. Il existe en effet depuis 80 millions d’années environ ! Il pousse sous le climat chaud de l’Afrique du nord et résiste particulièrement bien à la sécheresse. Ses racines de 30 mètres de profondeur sont à même d’aller chercher l’eau très profondément dans le sol. Son feuillage persiste en général toute l’année mais, en cas de longues périodes de sécheresse, il « se débarrasse » de ses feuilles afin de se protéger de la déshydratation. Lorsque la pluie réapparaît, il semble revenir à la vie et ses feuilles recommencent à pousser.

DANS L’ARGANIER, RIEN NE SE PERD !
Son bois sert de combustible, ses feuilles et ses fruits de nourriture pour les chèvres et son noyau à la confection de la précieuse huile. Par ailleurs, dans cette région où les arbres sont rares, l’arganier sert de rempart contre l’inquiétante avancée du désert. Ses fruits ressemblent à de grosses olives et c’est de leur noyau qu’on extrait les amandons qui serviront à la fabrication de l’huile d’argan. Si je vous dis que pour obtenir un litre d’huile d’argan, il faut les fruits de 7 arganiers, environ 100 kilos de fruits, vous comprendrez pourquoi cette huile est précieuse et très chère. On l’appelle d’ailleurs aussi « l’or vert du Maroc ».

L’HUILE D’ARGAN ET LA SANTÉ
L’huile d’argan est un formidable allié de votre santé et de votre beauté. Bien équilibrée en acides gras essentiels, elle est très riche en acide oléique (comme l’olive) et en acide linoléique, appelés omegas 9 et 6. Elle est également particulièrement concentrée en vitamine E.
Bien entendu, vous choisirez toujours une huile extra vierge, 100 % pure et naturelle et pressée à froid de la manière la plus artisanale possible. Elle conserve ainsi intactes toutes ses propriétés. Ne choisissez pas non plus votre huile au hasard. Regardez-la, humez-la. Elle doit être jaune pâle et quasiment inodore.

> L’huile d’argan a une action régulatrice sur le cholestérol. Elle réduit également l’hypertension et sa consommation régulière pourrait carrément réduire de 50 % votre risque de développer de l’hypertension.
> Cette huile de santé améliore aussi le fonctionnement du foie.
> Elle lutte contre les radicaux libres grâce à sa haute teneur en vitamine E. Cette action s’exerce tant en consommation interne qu’en application sur la peau.
> Elle protège le système cardio-vasculaire et prévient le dépôt de plaques d’athérome dans les artères.

L'HUILE D'ARGAN ET LA PEAU
Elle ne se contente pas de la protéger contre les agressions extérieures et les rayons du soleil. Grâce au bêta-carotène qu’elle contient, elle accélère et prolonge le bronzage. Et mieux encore, elle répare et régénère la peau, notamment en cas de dermatoses ou de brûlures, en raison de la présence d’un stérol : le schotténol. Au Maroc, elle est même utilisée en traitement naturel contre le psoriasis.
Elle soigne et nourrit les ongles et le cuir chevelu et redonne du tonus aux cheveux secs et fragilisés.
En massage, elle soulage les rhumatismes et l’arthrose. Et si vous éprouvez des douleurs musculaires, elle vous fera également beaucoup de bien.

À LIRE :
Les bienfaits de l’huile d’Argan en 40 recettes maison, de Nathalie Semenuik aux éditions Artémis - 9,50 €
À la découverte de l’huile d’Argan, de Béatrice Monteviaux éditions Clairance - 9,90€
Huile d’Argan. Cuisine, beauté, bien-être, de Béatrice Montevi aux éditions Anagramme -16,90€.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Secrets de beauté
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison