Et si c’était une tendinite du poplité ?

Rubrique

Une douleur derrière le genou qui irradie sur l’extérieur, attribuée dans un premier temps à un problème de ménisque externe ? Et s’il s’agissait plutôt d’une tendinite du poplité, un muscle situé derrière le genou chargé de le stabiliser lors des mouvements de flexion et d’extension ? Gros plan sur une pathologie fréquente, mais méconnue.

STABILISATEUR DU GENOU
Du fait de son insertion de part et d’autre de l’interligne articulaire du genou, le muscle poplité est un muscle stabilisateur du genou. Le genou est une articulation très complexe qui comporte de nombreux ligaments, tendons et muscles, susceptibles de souffrir lors de traumatismes directs (chute, choc, luxation…) ou lors d’une utilisation excessive. Cette pathologie est difficile à diagnostiquer, car peu connue des médecins, et peu symptomatique, en dehors des douleurs propres à toute tendinite.

4 TESTS DE DIAGNOSTIC
> En position allongée sur le ventre
, le genou fléchi à 30-45° et tourné vers l’extérieur, la douleur apparaît lorsqu’on essaie de tourner le genou vers l’intérieur contre une résistance (main du médecin ou de quelqu’un de l’entourage).
> La palpation de la partie basse du fémur où s’insère le muscle poplité, au-dessus de l’interligne articulaire du genou, déclenche la douleur.
> Le talon posé sur le sol, le genou en rotation externe, le praticien exagère la rotation externe en tournant le pied vers l’extérieur tout en appuyant à l’intérieur du genou. Cette position provoque la douleur.
> Debout, en position de flexion à 60°, le pied tourné vers l’extérieur (genou en rotation externe donc), le médecin imprime une force sur l’extérieur du genou, dirigée vers l’intérieur. Cette position va provoquer une contraction réflexe du muscle poplité pour s’opposer au mouvement de rotation externe du genou. La douleur apparaît.

GENOU AU REPOS
Seul l’arrêt de l’activité responsable peut permettre de diminuer les douleurs et de soulager le muscle. Au minimum, 15 à 21 jours d’arrêt sont nécessaires. La kinésithérapie (massages des transverses profonds), les médicaments antalgiques et, le cas échéant, des infiltrations sur la zone douloureuse calment les douleurs. Si les douleurs persistent, la pose d’un strapping, destiné à limiter la rotation externe douloureuse en plaçant le genou en rotation interne, peut soulager efficacement le muscle.

MIEUX VAUT PRÉVENIR
À l’instar des autres tendinites, la prévention permet de limiter les risques de tendinite du poplité, notamment chez les coureurs à pied.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de botanique
Mon cahier de lithothérapie
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Cuisiner autrement en automne