Faire face à un accouchement inattendu

Rubrique

Sur une île dépourvue de médecin, dans un lieu public, au travail ou tout simplement chez soi, chacun peut être un jour confronté à une menace d'accouchement. C'est une situation exceptionnelle qui réclame du sang-froid et peu de gestes véritablement techniques. Ne paniquez donc pas ! Voici comment aider la maman à mettre au jour le plus beau bébé du monde.

Dans un avion, dans un ascenseur en panne, dans une chambre d'hôtel ou dans la voiture sur le chemin de la maternité, l'accouchement hors les murs rassurants d'un hôpital ou d'une clinique est souvent angoissant pour la future maman… et encore plus pour l'entourage ! Et pourtant, il y a peu de temps encore, on accouchait à domicile avec une sage-femme, et parfois seule ! Aux Pays-Bas, 31 % des femmes accouchent encore ainsi. Accoucher chez soi, lorsque les conditions s'y prêtent, n'est donc pas synonyme de catastrophe. Bien entendu, l'accouchement à domicile volontaire doit rester "encadré" par des professionnels aguerris. Il existe d'ailleurs des sages-femmes "à domicile" pour les femmes qui le désirent.

Ne pas paniquer !

Il est évident que l'accouchement est une situation angoissante… pour les hommes surtout ! Ainsi, malgré leur expérience et leur maîtrise des situations dangereuses, nombreux sont les pompiers qui tournent de l'oeil ou s'avèrent désemparés devant un accouchement survenant dans leur ambulance. Pas de panique ! Un accouchement inopiné nécessite un minimum de sang-froid. Rappelez-vous que c'est la maman qui fait tout le travail !

Avant toute chose, contactez le 15 ou le 18 et expliquez la situation. N'oubliez pas de donner l'adresse du lieu de l'accouchement. Les secours médicalisés (SMUR, pompiers…) ne tarderont pas à venir.
> Allongez ensuite la future maman sur le dos et laissez-la à jeun.
> Ne lui faites rien boire car une césarienne peut s'avérer nécessaire en cas de problèmes (naissance par le siège par exemple).
> Préparez des linges propres pour recouvrir l'enfant.
> Lavez-vous les mains au savon.

Signes avant-coureurs

Pour parler d'accouchement imminent, encore faut-il reconnaître les signes avant-coureurs. En effet, avant "l'expulsion" de l'enfant proprement dite, de nombreux signes attestent de l'imminence de la naissance. La perte des eaux, des contractions de plus en plus rapprochées (toutes les deux minutes voire moins) et de plus en plus intenses, douloureuses et prolongées, une irrépressible envie de "pousser", à plus forte raison une déformation du périnée sont des signes extrêmement évocateurs d'imminence.

Rappelons qu'il est toujours difficile de pronostiquer la durée d'un accouchement. On estime toutefois que les femmes accouchent d'autant plus vite qu'elles ont déjà eu des enfants.

L'accouchement "pas-à-pas"

Une fois installée confortablement, la maman doit plier les genoux et écarter les cuisses, afin d'offrir une visibilité parfaite du périnée.
Pendant les contractions, dites-lui de respirer à fond, puis de "pousser" en bloquant son souffle. Cette envie réflexe doit être néanmoins contrôlée.
Entre deux efforts, la maman doit reprendre son souffle. Le "travail", autrement dit les efforts de contraction, peut prendre plusieurs heures parfois.
Lorsque la tête de l'enfant se présente hors du vagin, abstenez-vous de tirer dessus. Contentez-vous de la guider vers l'extérieur, sans forcer, en l'orientant tantôt vers le haut, tantôt vers le bas pour bien dégager les épaules.
La maman ne doit plus pousser à cet instant précis, au risque de déchirer son périnée.

Bébé réclame vos attentions !

Une fois la tête de l'enfant sortie, vérifiez immédiatement que le cordon ombilical ne fait pas un tour autour du cou. Si oui, n'hésitez pas à le retirer.
Une fois complètement sorti (le corps de l'enfant passe très vite), stimulez l'enfant délicatement pour le faire crier ou pleurer — s'il ne l'a pas déjà fait. De tels efforts lui permettent de déplisser ses poumons et de les remplir d'air.
Nettoyez-lui le nez et la bouche avec un linge afin qu'il respire mieux. Puis recouvrez l'enfant avec un linge propre et une couverture pour qu'il ne se refroidisse pas et posez-le sur le ventre de sa maman. Vous n'avez plus qu'à attendre les secours.

Pratiquer un accouchement, à domicile dans un contexte d'urgence, ou de façon imprévue, laisse toujours des souvenirs inoubliables et procure une émotion incomparable. De bonnes raisons pour profiter pleinement de cet instant magique qui fait oublier le stress ou la panique des premières minutes.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de botanique
Mon cahier de lithothérapie
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Cuisiner autrement en automne