Euphraise (Euphrasia officinalis)

pour les yeux fatigués, irrités, larmoyants
Rubrique

Connue depuis le Moyen Age, l’euphraise soigne les problèmes oculaires et vous permettrait même de retrouver vos yeux d’il y a vingt ans !

Les feuilles de l'euphraise sont opposées et dentées, les tiges sont ramifiées, les fleurs sont blanches, striées de violet. L’euphraise, très astringente, contracte la muqueuse de l’œil, stoppant les sécrétions trop abondantes, soulageant rapidement les conjonctivites, les larmoiements, les allergies et les inflammations des paupières.

Casse-lunettes
Bien que toute la plante soit médicinale, ce sont les parties aériennes qui sont utilisées. Euphrasia, en grec, signifie la joie. Pourtant, c’est surtout pour ses qualités de plante oculaire que l’euphraise s’est rendue célèbre. D’ailleurs, ses surnoms populaires parlent pour elle : l’Euphrasia officinalis, dans les campagnes, est identifiée comme Casse-lunettes, Herbe-aux-myopes ou Délice-des-yeux. Un peu oubliée en Europe, elle est toujours très appréciée et utilisée en Amérique du Nord.

Pour les yeux et la sphère ORL
Constituée de flavonoïdes, de tanins, de résine, de principes amers et d’une huile essentielle, l’euphraise contient aussi de l’aucubine, une substance qui a une action anti-inflammatoire, antispasmodique et désinfectante. L’euphraise, très astringente, contracte la muqueuse de l’oeil, stoppant les sécrétions trop abondantes, soulageant rapidement les conjonctivites, les larmoiements, les allergies et les inflammations des paupières. Ses qualités analgésiques, astringentes et antibactériennes font qu’elle est aussi conseillée pour les infections de la bouche, de la gorge, du nez et de l’oreille moyenne : écoulement nasal, sinusite et rhume de cerveau.

Et aussi
En médecine populaire, les décoctions d’euphraise étaient utilisées pour stimuler l’appétit, calmer les états nerveux, les maux de tête, les insomnies et les crampes. On peut appliquer les feuilles fraîches ou des compresses de décoction sur les blessures pour activer la cicatrisation. En homéopathie, Euphrasia fait partie des remèdes les plus courants pour lutter contre les rhumes et les larmoiements.

Une seule contre-indication
Plante très astringente, l’euphraise ne doit pas être utilisée en interne ou en externe quand, précisément, les muqueuses semblent contractées ou sèches. Par précaution, il faut aussi éviter d’en donner aux femmes enceintes et aux enfants.

Quand ? Où ? Comment ?
L’euphraise se cueille généralement en été. Tiges, feuilles et fleurs sont séchées à l’ombre. L’euphraise se fume dans la pipe, s’avale fraîche ou sèche dans un jaune d’oeuf, mais surtout se prend en infusion ou décoction. Elle est plutôt commercialisée sous forme d’alcoolature ou de teinture-mère. En externe ou en interne, elle peut être associée à d’autres plantes aux indications comparables : camomille, plantain, bleuet ou semences de fenouil.

L’euphraise soulage :
- les conjonctivites et orgelets
- les infections oculaires
- les larmoiements
- les yeux qui piquent
- l’hypersensibilité à la lumière
- les inflammations des paupières
- les sinusites
- les rhumes
- la vue affaiblie
- les maux de gorge (avec mucosités)
- les baisses de mémoire.

Homéopathie
Euphrasia est utilisé pour traiter les conjonctivites, les larmoiements abondants et irritants, les yeux rouges, surtout quand ces symptômes s’accompagnent d’un rhume avec écoulement ou d’une toux grasse.

L'article de Sophie Lacoste est paru dans Belle-Santé n° 63.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Les clés de l'alimentation santé
Vos ordonnances naturelles
Les compléments alimentaires qui guérissent