La vitesse de sédimentation (VS)

Rubrique

La vitesse de sédimentation demeure mystérieuse pour la plupart de ceux qui reçoivent leurs résultats d'analyse sanguine. De quoi s'agit-il ? Est-ce grave en cas d'augmentation ? Quelles sont les maladies qui la modifient ? Que faut-il faire ? Toutes les réponses dans cette nouvelle rubrique de Belle-Santé.

La vitesse de sédimentation, que l'on appelle "VS", correspond à la hauteur de la colonne de plasma, rendu incoagulable, qui surnage au dessus de la sédimentation des globules rouges après un certain temps de stagnation dans un tube à essai vertical étalonné en millimètres. Rappelons que les globules rouges sont plus lourds que le plasma dans lequel ils baignent. Placés dans un tube à essai immobile, ils vont donc tomber au fond et s'agglutiner les uns aux autres. C'est la sédimentation. Il ne reste plus qu'à mesurer la hauteur du surnageant, le plasma, exprimée en mm, au bout d'une heure, de deux puis de 24 heures. Il serait donc plus approprié de parler d'une hauteur de sédimentation plutôt que d'une vitesse. Bien que classiquement pratiquées, les VS à la seconde et à la 24ème heure ne sont plus d'une grande utilité et sont tombées en désuétude. N'y attachez donc pas trop d'importance.

Les chiffres normaux

On considère généralement qu'une VS est normale lorsqu'elle est inférieure à 15 mm à la première heure chez l'homme et 20 chez la femme. La grossesse, à partir du second trimestre et jusqu'au troisième mois après l'accouchement, une température ambiante élevée dans le laboratoire d'analyse, l'âge (au-delà de 50 ans) et certains médicaments (pilule oestro-progestative, héparine...) ont tendance à l'augmenter de façon naturelle. En revanche, les corticoïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens la diminuent. On considère qu'une augmentation de 30 mm à la première heure constitue un seuil à partir duquel il convient de commencer à se poser des questions..

Comment se pratique cet examen ?

La mesure de la VS nécessite une simple prise de sang, de préférence à jeun. Pour les femmes, mieux vaut pratiquer la VS en dehors de la période des règles. Signalons que la température corporelle au moment du prélèvement n'influence pas la VS.

VS augmentée

Schématiquement, on demande souvent cet examen pour rechercher un état inflammatoire, qui se traduit alors par une augmentation de la VS. Les maladies infectieuses, les hépatites chroniques, la maladie de Horton, les cancers métastasés surtout, certaines leucémies, les cirrhoses ou encore les maladies rhumatismales augmentent donc la VS. Certaines anémies (anémies dites "macrocytaires" dans lesquelles les globules rouges sont de grande taille) peuvent également accélérer la VS par 2 ou par 3. Ailleurs, elle peut être franchement élevée. A titre d'exemple, la VS peut dépasser 120 en cas de myélome (une forme particulière de leucémie qui se développe dans les os) voire 140 dans certaines formes de cancers.

VS diminuée

Dans quelques rares cas, la VS peut être anormalement basse. C'est le cas des pathologies qui s'accompagnent d'une élévation du nombre des globules rouges (maladie de Vaquez, séjour pro- longé en altitude...) ou des situations où la viscosité sanguine augmente (déshydratation).

Les autres pathologies qui peuvent diminuer la VS

• Insuffisance hépato-cellulaire (foie "fatigué"),
• Anémies hémolytiques (par destruction des globules rouges) ou microcytaires (petits globules rouges).

Les autres pathologies qui peuvent augmenter la VS

• Les septicémies,
• Les infections urinaires,
• La tuberculose,
• La maladie de Crohn,
• L'obésité,
• L'hypercholestérolémie,
• Le cancer du rein,
• Le paludisme,
• Les hépatites amibiennes,
• Le lupus érythémateux disséminé,
• Les péricardites,
• Les endocardites,
• Les pleurésies,
• Les broncho-pneumopathies aiguës.

Les limites de la VS

Simple à pratiquer et peu coûteuse, la vitesse de sédimentation demeure l'un des examens les plus fréquemment prescrits. Toutefois, la VS n'est pas un examen de dépistage très fiable. Dans 6 à 20 % des cas, une VS augmentée reste inexpliquée. Une VS élevée n'est pas spécifique d'une maladie inflammatoire. Sa découverte fortuite nécessite d'autres examens sanguins pour faire la preuve de l'inflammation ou en rechercher la cause (dosage de la CRP ou encore du fibrinogène, électrophorèse des protéines...). Enfin, sachez également qu'une VS normale n'élimine pas une pathologie.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Vos ordonnances naturelles
Quelle contraception choisir ?
Le Guide du thé vert