La bilirubine, indicateur de la jaunisse

Rubrique

Le blanc des yeux un peu jaune ? Et si c’était une jaunisse, autrement dit, un problème de foie ou de vésicule biliaire ? Le dosage de la bilirubine sanguine permet alors de confirmer qu’il s’agit bel et bien d’une jaunisse, pas seulement d’une vague impression, et d’orienter le diagnostic vers une origine.

Totale, directe, indirecte, conjuguée, libre, il y a de quoi s’ y perdre quand on regarde son analyse de sang... même pour les médecins ! En réalité, la bilirubine n’est pas autre chose que le fameux pigment jaune qui va colorer le blanc des yeux ou la peau au cours des problèmes d’hépatite ou de vésicule biliaire notamment. C’ est la jaunisse, qu’ on appelle aussi «ictère».

Une histoire d’hémoglobine

La bilirubine est issue de la dégradation de l’hémoglobine, ce pigment rouge présent dans les globules rouges et qui permet l’oxygénation des tissus. Sitôt dégradée, l’hémoglobine devient donc de la «bilirubine» appelée alors indirecte (ou libre). À ce stade, la bilirubine est encore dans le sang. Le sang va passer par le foie et délivrer ladite bilirubine qui va y subir une transformation (la glycuroconjugaison) pour être ensuite excrétée dans la bile contenue dans la vésicule biliaire. A ce moment, on parle alors de bilirubine directe (ou conjuguée). La différence entre directe et indirecte est importante en pathologie car elle conditionne les examens complémentaires qui pourraient être demandés.

Couleur des urines et des selles

La bilirubine contenue dans la vésicule biliaire est ensuite excrétée dans le tube digestif par les voies biliaires. Dans l’intestin, elle va être transformée en sels biliaires qui seront réabsorbés en partie par l’organisme. La bilirubine qui ne sera pas réabsorbée sera alors éliminée dans les selles pour leur donner leur couleur sombre. Enfin, la bilirubine présente dans le sang, elle, va être éliminée en partie dans les urines. D’où leur couleur jaune. En clair, la bilirubine est responsable de la couleur sombre des urines et des selles.

Jaunisse

Tout excès de bilirubine dans l’organisme se traduit donc par la fameuse jaunisse. À titre d’information, des selles blanches ou d’allure claire qui contrastent avec des urines très brunes orientent vers une obstruction des voies biliaires. Une conséquence s’ impose, même si cela n’ est pas très ragoûtant, il faut être attentif à la couleur de ses selles et de ses urines et consulter son médecin si elle change.

Les chiffres normaux

La bilirubine totale, autrement dit la somme de la bilirubine indirecte et de la directe, se situe entre 3 et 10 mg/litre, soit 5 à 17 micromoles par litre. L’indirecte est comprise entre 2 et 7 mg/l (3 à 12 micromoles/l) et la directe, entre 1 et 3 mg/l (2 à 5 micromoles/l). A priori, il n’existe pas de cas de baisse de la bilirubine totale.

Bilirubine élevée

Un dosage élevé de bilirubine indirecte peut avoir plusieurs origines bien distinctes. Il peut indiquer par exemple qu’il existe une destruction des globules rouges (hémolyse), comme on l’ observe dans certaines formes d’ anémie ou de maladies sanguines. Ailleurs, la bilirubine peut augmenter dans les accidents de transfusion ou lors d’infections. Enfin, des pathologies très rares du foie peuvent se compliquer également d’une élévation de la bilirubine indirecte.

De son côté, la bilirubine directe peut augmenter dans certaines pathologies du foie (hépatite virale ou alcoolique, cirrhose...) ou lors d’une obstruction biliaire (calcul, cancer du pancréas, kyste du cholédoque, inflammation de la vésicule biliaire, cholécystite...).

Le prélèvement et les résultats

Le prélèvement se fait sur une simple prise de sang. Il n’est pas utile d’être à jeun. Les résultats sont disponibles dans les heures qui suivent.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Cuisiner autrement en hiver
Et si vous faisiez tout vous-même?