Devenez votre propre thérapeute avec le yeshé yoga

Le titre est prometteur et la méthode aussi, il ne manque plus qu’une démarche personnelle pour actualiser au quotidien la plénitude de votre bonheur.

Réussir...

Après quoi courez-vous? Si vous ne le savez pas vraiment, il vous sera toujours impossible d’atteindre un but. Si la confusion, les idées vagues l’emportent sur la clarté nécessaire à l’accomplissement de quoi que ce soit, inutile de vous bercer d’illusions, rien ne pourra bien marcher. Reculer le moment d’un engagement dans la voie des réalisations auxquelles pourtant vous aspirez, évoquer de faux prétextes comme attendre d’avoir les moyens, d’être en meilleure condition physique ou libéré de quelque obligation, cela dresse des barrages devant vos beaux espoirs et les empêche de se réaliser. Ce qui fait notre force réside en notre esprit et par cela même, notre faiblesse aussi. Pour devenir son propre thérapeute, c’est-à-dire pour prendre soin de soi, il faut comprendre le fonctionnement de sa propre psychologie, identifier ses besoins véritables, abandonner les fausses valeurs et donner la priorité à celles qui soignent et qui guérissent. C’est en quelque sorte une mission à remplir vis-à-vis de soi-même si l’on veut apporter un sens constructif aux petites comme aux grandes choses de l’existence. Mais pour cela, nous avons besoin d’une nouvelle éducation. Je sais bien que le mot “éduquer” ne plaît guère aux adultes que nous sommes lorsqu’il nous concerne, mais le bel enfant qui demeure en nous ne cesse de lancer des signaux pour qu’une chance de comprendre nos besoins essentiels nous permette d’accepter les efforts qui en valent la peine.

L’Éducation Essentielle

En tant que spectateurs et trop souvent acteurs responsables de la dégénérescence des valeurs authentiques, nous ne savons plus à qui nous fier et doutons même de nos capacités d’appréciation justes et claires. Pire encore, le cas de ceux que la question n’effleure pas. Souhaiter de toutes ses forces être heureux ne suffit pas à construire le bonheur. Pour voir apparaître un monde en paix, une nature saine et prospère et des êtres vivants heureux de l’être, aussi bénéfiques aux autres qu’à leur propre existence, il faut sûrement changer quelques “paramètres” face au constat actuel des choses, vous ne croyez pas? Parmi les très anciennes traditions de ceux qui pensent et vivent avec sagesse, vint un maître contemporain tibétain, Lama Thoubten Yeshé qui, il y a une trentaine d’années, le cœur rempli de compassion et l’esprit éclairé, développa une solution pour le futur sous la forme d’une nouvelle éducation. À l’adresse de tous les êtres, quels que soient leur âge et leur condition, il mit en place la structure d’un enseignement permettant à n’importe qui, n’importe où, de comprendre la nature de son esprit et de ses émotions, sans aucune implication religieuse ou sectaire. À son décès en 1984, son disciple le plus proche, Lama Zopa Rinpoché, prend sa relève en créant l’UCWP (Universal Compassion and Wisdom for Peace), une organisation internationale reposant sur la compassion et la sagesse universelle pour la paix.

La mise en place des projets et des réalisations s’établit dès lors dans les écoles, les universités, les lieux de travail, à la maison, dans les prisons, les hôpitaux, les centres de soins, les maisons de retraite, soit partout où les gens vivent et apprennent. Le rôle de l’UCWP est de développer les outils et matériels nécessaires, telle l’Éducation Essentielle, pour faire avancer les idées novatrices de leurs concepteurs. À cet effet, l’EE (Éducation Essentielle) met en œuvre des programmes relatifs à tous les domaines de communication : scientifiques, artisanaux, artistiques, etc. pour accéder à une compréhension plus profonde de la nature de l’esprit, du pouvoir des émotions et des moyens à utiliser pour façonner un mode de vie harmonieux et un bon rapport aux autres. L’Éducation Essentielle vise au développement des qualités humaines au sens de la responsabilité universelle et de la sagesse, afin d’aider chacun à vivre quelles que soient ses origines, sa religion, sa culture, dans la compréhension mutuelle, en cultivant un comportement respectueux et non-violent envers tous.

Le yeshé Yoga

Sous le nom et l’inspiration des précieux enseignements de Lama Thoubten Yeshé, avec la motivation de développer un cœur et un esprit aimants exerçant leurs capacités bénéfiques dans le corps et tous les registres de la vie, la création d’une nouvelle méthode psycho-physique voit le jour au sein de l’Éducation Essentielle sous l’intitulé de Yeshé Yoga. Chaque mouvement entre en correspondance avec les deux aspects de l’être, physique et psychique. Empreints d’une authentique douceur, les postures, les gestes et les comportements participent à révéler le meilleur de soi-même. La pratique du Yeshé Yoga est un moyen d’utiliser son corps pour transformer son esprit. L’expression corporelle est un langage universel qui sait franchir les limites de la communication de soi vis-à-vis des autres et de soi à soi. L’influence de cette méthode sur l’ordre psycho-physique ouvre la pratique à la découverte de la nature véritable de l’être, joyau du trésor de la vie.

Les racines de l’enseignement du Yeshé Yoga sont issues :

=> Du yoga tibétain, dont la pratique de la méditation dynamique et des exercices respiratoires subtils dissipe les obstructions négatives en soi, mises en place par les comportements erronés du corps, de la parole et de l’esprit ;

=> Du Véda qi gong, dont la discipline engage conjointement les mouvements du souffle, du corps et du mental à reconnaître le mouvement interne/externe de l’énergie universelle en tant qu’unité indissociable de tout processus vivant ;

=> De la culture spirituelle, philosophique et profondément humaniste puisées dans la sagesse des penseurs et des maîtres anciens et contemporains.

L'art comportemental et l'expression corporelle

À accomplir au sol ou debout, selon son choix.

L'enchaînement au sol

L’enchaînement debout

1. Le dos droit, les coudes écartés du tronc, les paumes des mains posées l’une sur l’autre, la droite sur la gauche, les pouces réunis pointent vers le haut. Inspirez en montant les bras devant le buste jusqu’au centre de la poitrine sans changer la position des mains.
2. Expirez en déployant les bras de chaque côté dans la posture Amour avec la perception d’ouvrir votre cœur dans un flot d’amour joyeux et partagé avec tout ce qui vit.
3. Inspirez en réunissant vos bras et vos mains et en les montant depuis le centre du cœur jusqu’au-dessus de votre tête. Les mains forment une coupe, poignets collés, mains ouvertes vers le ciel avec la sensation que votre esprit devient le réceptacle d’une abondance d’inspiration.
4. Expirez en levant devant vous la jambe droite repliée. La main gauche emboîte le genou droit pour soutenir la jambe. La main gauche est tendue, le dos est droit et le bras droit est étiré en avant avec la main flex. C’est le moment de laisser apparaître clairement vos propres principes de vie basés sur la reconnaissance des belles valeurs de l’existence.
5. Inspirez, la jambe droite se replie vers l’arrière, la main droite saisit le pied droit pour maintenir la posture en arrière. Le bras gauche s’élève au-dessus de la tête et se replie, main gauche posée sur l’omoplate gauche. Le dos est redressé et la jambe gauche légèrement fléchie. Le maintien de cette posture dans l’inspir-expir engage le courage et stabilise la force de la persévérance.
6. Retour à la position de départ.

Vous pouvez vous entraîner à l’un ou l’autre enchaînement par exemple 4 fois de suite (ou plus) en prenant bien le temps de vous imprégner du sens du message postural à chaque passage.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Les Menus et les recettes qui guérissent
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison