L'aunée

Contre les maux de l’automne
Rubrique

Avec les premiers froids et l’humidité de l’air, bronchites et toux nous tombent dessus ! Pourquoi ne pas essayer l’aunée ? De plus, elle a bien d’autres qualités : elle soigne le foie, les problèmes urinaires et convient aux diabétiques.

Sans doute parce qu’elle est trop commune, pas assez exotique, l’aunée (Inula helenium) est un peu oubliée des ouvrages de phytothérapie. Pourtant, avant l’arrivée de la médecine moderne, elle a été une plante médicinale majeure. En dehors des zones montagneuses, on la trouve un peu partout, en lisière de forêt, dans les prés, sur le bord des fossés. Cette plante européenne, introduite au Canada précisément pour ses propriétés curatives, pousse désormais dans toutes les zones tempérées du globe.

UNE CONCENTATION DE PRINCIPES ACTIFS
L’inuline est un sucre non assimilable dont la consommation est conseillée aux diabétiques. D’ailleurs, cette fameuse inuline, découverte en 1804, doit son nom à l’aunée (Inula helenium) qui en est très riche.
La plante contient aussi des stérols, des alcools triterpéniques, une huile essentielle cristallisée appelée hélénine et bien d’autres composants qui en font un remède diurétique, antiseptique, expectorant, antifongique, antispasmodique et calmant. Cholagogue, elle facilite l’évacuation de la bile renfermée dans la vésicule ; cholérétique, elle augmente la sécrétion de la bile.

ELLE SOIGNE PRESQUE TOUT !
Voici, par ordre alphabétique, les principales utilisations de la plante :
- affections pulmonaires et tout particulièrement : asthme, amygdalite, bronchite, toux…
- affections hépato-billiaires
- anémies
- brûlures d’estomac
- diabète de type II
- diarrhées
- digestion (mauvaise)
- escarres
- grippe
- hémorroïdes
- herpès
- hypertension
- infections urinaires
- jaunisse
- manque d’appétit
- mycoses
- prurits
- parasites intestinaux
- règles douloureuses ou insuffisantes
- trachéites
- vermifuge (pour les enfants)
- vomissements.

OÙ ? COMBIEN ? COMMENT ?
C’est dans certains magasins de produits naturels et dans quelques rares pharmacies-herboristeries que vous trouverez de la racine d’aunée, en vrac, sous forme de tisane (environ 10 € les 100 g) ou bien en gélules (environ 10 € la boîte de 120 gélules). En pharmacies, vous pourrez commander de la teinture-mère d’Inula helenium.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les remèdes homéopathiques qui guérissent
Faut bien mourir de quelque chose !
Mon cahier de botanique
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel