Curcuma

ven, 01/05/2009 - 00:00 -- Didier Le Bail
Une épice à l'avenir doré
Rubrique : 

Originaire du sud-est de l’Asie, le curcuma est une plante vivace pouvant atteindre un mètre de hauteur. Son nom vient de l’arabe « kourkoum », qui signifie safran, d’où le nom de safran des Indes parfois donné à cette épice.

La souche du curcuma est formée de gros rizhomes qui contiennent un groupe de pigments polyphénoliques, les curcuminoïdes, ainsi qu’une huile essentielle riche en sesquiterpènes. Le composant majeur du rhizome est la curcumine. Il s’agit du curcuminoïde dominant, présent dans la poudre séchée à hauteur de 3 % environ. On l’emploie comme colorant jaune (E100).

CETTE ÉPICE RESTE MAL CONNUE EN OCCIDENT…
En effet, le curcuma demeure très associé à l’Inde, à sa cuisine. Là-bas, cela fait des siècles et des siècles que l’on utilise le curcuma, tant d’un point de vue culinaire que médicinal. Cette épice entre dans la composition du curry (1) et lui donne sa belle couleur jaune d’or. Le curry étant un incontournable de la cuisine locale, l’Indien moyen consomme ainsi quotidiennement de l’ordre de 2 à 3 g de curcuma. Par ailleurs, l’usage de cette épice est ancestral dans la pharmacopée indienne.
Les indications traditionnelles sont nombreuses et variées : troubles digestifs, hépatiques et biliaires, douleurs arthritiques (2), entorses, maladies de peau, hématomes, œdèmes, abcès, infections, fièvres, maux de gorge, rhinite, inflammations oculaires, orgelet, aménorrhée, dysménorrhée, ménorragie, parasites intestinaux, traitement externe des blessures, cicatrisation des tissus internes en cas d’ulcères gastriques, de fissures anales, de déchirures musculaires...
Les principaux mots-clés à retenir : digestion, inflammations, infections, cicatrisation.

QUELLES SONT LES PROPRIÉTÉS DE CETTE ÉPICE ?
Elles sont nombreuses.
> Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes peuvent être qualifiées de basiques parce qu’elles induisent ou accentuent d’autres propriétés et étendent le champ des indications.
> Les propriétés les plus remarquables, les plus porteuses d’espoir, à savoir les propriétés anti-cancer et anti-Alzheimer, sont reliées à ces propriétés basiques, mais pas uniquement.

Les données épidémiologiques ont de quoi intriguer : en Inde, on comptabilise 8 fois moins de cancers du poumon, 9 fois moins de cancers du sein, 10 fois moins de cancers du rein qu’en Occident ! On a, par ailleurs, constaté que les cancers du côlon, de la prostate, ainsi que les leucémies, sont moins fréquents dans les pays gros consommateurs de curcuma. Enfin, il est à noter que les Indiens âgés de 70 à 79 ans sont 4,4 fois moins touchés par la maladie d’Alzheimer que les Occidentaux !

COMMENT UTILISER AU MIEUX LE CURCUMA ?
Le curcuma peut s’utiliser comme condiment (action préventive) ou complément alimentaire (action curative).

Cette épice a l’avantage de pouvoir être facilement intégrée à de très nombreuses préparations culinaires : soupes, vinaigrettes, plats de pâtes, de poissons, de viandes... Le gros problème de la curcumine, c’est qu’elle est faiblement absorbée lors de son passage dans l’intestin. Il existe cependant des moyens d’améliorer le niveau d’absorption de la curcumine. Pour cela, il suffit d’associer le curcuma au poivre noir, à un corps gras ou à une enzyme, la bromelaïne (ou bromelase).

Côté compléments, on trouve sur le marché des extraits de curcuma hautement concentrés en curcumine, afin de répondre à des besoins thérapeutiques spécifiques. La posologie moyenne est de 2 à 4 gélules par jour. Une gélule d’extrait sec titré en curcumine apporte en moyenne 300 mg de ce pigment. L’absorption de telles quantités journalières de curcumine via l’alimentation nécessiterait la consommation de 2 à 4 cuillerées à soupe de curcuma !

Notes :
(1) La composition du curry, mélange de plantes et d’épices, varie en fonction de son origine (Inde, Pakistan, Ceylan). Hormis le curcuma, on peut y trouver : ail, oignon, coriandre, cardamome, cumin, cannelle, clou de girofle, fenouil, fenugrec, gingembre, laurier muscade, noix de coco, piment, poivre...
(2) Le curcuma gagnera à être associé à Boswellia serrata.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Dans la boutique : 

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer