Comment faire soi-même son vinaigre de toilette

Rubrique

Du vinaigre, des fleurs, des hydrolats ou des huiles essentielles... Et vous voilà parée (ou paré !) pour fabriquer vos vinaigres floraux, souverains contre les petits problèmes de peau, le rhume ou la cellulite, et parfaits pour avoir un joli teint, de beaux cheveux, une meilleure circulation...

Ce mois-ci, j’aimerais vous apprendre à faire une potion qui nous arrive de la nuit des temps, même les reines en utilisaient, c’est vous dire si leur réputation n’est plus à faire, j’ai nommé le vinaigre floral, dit vinaigre de toilette.

Du vinaigre de toilette, quelle drôle d’idée !

Eh bien, c’est pourtant le secret de beauté de nos grands-mères, elles en usaient, en abusaient et avaient un teint de porcelaine et une santé du tonnerre !

Bon, je ne prendrai pas le risque de vous dire que tous vos problèmes de peau et de santé vont disparaître miraculeusement, je ne m’appelle pas Bernadette, mais cela peut vraiment les améliorer !

Alors, je vais commencer par vous parler des ingrédients principaux utiles à nos préparations : le vinaigre de cidre et les plantes. Il existe toutes sortes de vinaigres, mais celui qui nous intéresse ici est bien le vinaigre de cidre, je vous évite ainsi, petits chanceux, plusieurs pages de blabla sur les autres !

Le vinaigre de cidre

Je vous passerai les détails sur la façon d’obtenir du vinaigre et tout le tintouin chimique, d’autres l’ont fait bien mieux que, moi, je ne saurais jamais le faire ! Ici, je ne vous parlerai que de ses propriétés extraordinaires, car le vinaigre est vraiment un ingrédient des plus polyvalents et dont on ne pourrait se passer au quotidien !

Le vinaigre de cidre est un vinaigre très doux et léger qui a des propriétés médicinales et cosmétiques hors du commun puisque son pH est proche de celui de la peau, donc pas agressif du tout.

En cosmétique, on l’utilise pour faire des déodorants, des bains de bouche, masques, ainsi que toutes sortes de lotions, rafraîchissantes, nettoyantes, de rinçage pour les cheveux, anti-acné, anti-cellulite, anti-poux et pellicules…

En remèdes médicinaux, on l’utilise pour le rhume, les migraines, les aphtes, les démangeaisons, les piqûres d’insectes, l’aide à la cicatrisation… bref, polyvalent, je vous dis !

Je ne vous parlerai même pas de tout ce qu’on peut en faire en cuisine, parce que là, dans un mois, on y est encore !

Les plantes et les fleurs

Pour faire notre mélange, on peut utiliser différentes sortes de « supports » de plantes.
On peut, bien sûr, faire notre vinaigre de toilette avec des plantes ou des fleurs fraîches ou sèches, mais aussi avec des hydrolats ou bien des huiles essentielles ! Cela nous permet d’ouvrir beaucoup plus de portes dans le domaine de la senteur et du soin !

Pour faire son vinaigre floral

Matériel nécessaire :

Il vous faut des bocaux en verre, bouteilles en verre, des bouchons en liège, un entonnoir et vos mains agiles, ou pas d’ailleurs, le tout étant que tout soit propre et stérilisé !
Vinaigre floral aux fleurs ou plantes fraîches ou sèches

Dosage (sauf chélidoine) :

- Une grosse poignée de plante ou fleur fraîche pour 1 litre de vinaigre de cidre bio
- Une demi-poignée de plante ou fleur sèche pour 1 litre de vinaigre de cidre bio.

À chaud

⇒ Portez à ébullition le vinaigre de cidre
⇒ Mettez vos fleurs ou plantes dans un bocal, hachez grossièrement les végétaux si besoin
⇒ Versez votre vinaigre bouillant sur les végétaux
⇒ Une fois que le vinaigre est bien refroidi, fermez le bocal
⇒ Laissez macérer une quinzaine de jours à l’abri de la lumière
⇒ Au bout des 15 jours, filtrez et mettez en bouteille.

À froid

⇒ Mettez les fleurs ou plantes dans un bocal, hachez grossièrement les végétaux si besoin
⇒ Versez le vinaigre sur les végétaux
⇒ Laissez macérer entre 4 et 5 semaines à l’abri de la lumière
⇒ Filtrez et mettez en bouteille.

Vinaigre floral avec des hydrolats (ou eaux florales)

Dosage :

- 50 % hydrolat
- 50 % vinaigre de cidre, sauf pour l’hamamélis (100 ml / 50 ml)

⇒ Mélangez à part égale le vinaigre de cidre et un ou plusieurs hydrolats de votre choix
⇒ Bien secouer et l’utiliser tout de suite si ça vous dit !

Vinaigre floral aux huiles essentielles

Dosage :

- 5-6 gouttes d’huile essentielle pour 50 ml de vinaigre de cidre.

⇒ Mélangez 5-6 gouttes d’huiles essentielles de votre choix dans le vinaigre de cidre
⇒ Secouez bien et laissez reposer quelques jours afin que les synergies se fassent tranquillement !

Dilution (%) du vinaigre floral dans l'eau suivant les utilisations

En gras entre parenthèses : les abréviations pour les différentes utilisations spécifiques.
• Application (AP)
• Massage (M)
• Friction (F)  : dilué à 50 % avec de l’eau. S’utilise aussi en remplacement de l’eau dans les masques (M) et emplâtres (E) à l’argile.
• Inhalation (IN) : 1 cuillerée à café dans 1 bol d’eau chaude. Jamais d’inhalation pour les asthmatiques !
• Gargarisme (G) : 1 à 2 cuillerées à soupe dans 1 verre d’eau.
• Rinçage cheveux soin (pellicules, poux...) (RS) : ½ verre pour 2 verres d’eau tiède.
• Rinçage cheveux simple (R) : 3-4 cuillerées à soupe  pour 3 litres d’eau.
• 1 verre dans l’eau du bain (B).

Indications

Plantes et fleurs fraîches ou sèches

Camomille : tous types de peaux surtout sensibles, adoucit le teint (IN), cheveux blonds (R)
Chélidoine (1 cuillerée à café / 50 ml) : verrues (AP)
Eucalyptus : voies respiratoires (IN)
Lavande : tous types de peaux, mais surtout type gras (acné), rééquilibre la peau, purifiant, nettoyant, déodorant, brillance du cheveu (R), migraines (AP) (F)
Lys blanc : verrues (AP)
Mauve : peau sensible, sèche, irritée et fragile, calmant, adoucissant, toux (IN)
Menthe : peaux grasses, antiseptique, stimulant, rafraîchissant, transpiration (AP)
Millepertuis : démangeaisons (AP), poux (AP chaude)
Ortie : peaux grasses, astringent, fortifiant cheveux, pellicules, chute des cheveux (RS)
Romarin : peaux et cheveux gras, acné, antiseptique, astringent, après-rasage, pellicules, rafraîchissant visage, relaxant, désincrustant (IN), cheveux bruns (R)
Rose : assainissant, tous types de peaux surtout matures, tonifiant, astringent, rafraîchissant, apaisant (AP) (M)
Sauge : peaux et cheveux gras, éclaircissant, dermatoses (AP) (E), stimulation du cuir chevelu (F), angine (G), circulation veineuse (B) (E), décongestionnant, acné (AP), cheveux bruns (R)
Souci : irritations cutanées (AP), brûlures (AP)
Sureau : adoucissant, eczéma, dermatoses (AP)
Thym : peaux et cheveux gras, acné, antiseptique, cicatrisant, déodorant, astringent, stimulant, pellicules, chute de cheveux, tonifiant capillaire (F), rhume et toux (IN)
Tilleul :  tous types de peaux, surtout sensibles, calmant, adoucissant (AP), enrouement et laryngite (IN).

Hydrolats (ou eaux florales)

BleuetCentaurea cyanus : cheveux blancs (R)
Camomille romaineChamaemelum nobilis : peaux sensibles, sèches, irritées (AP)
CyprèsCupressus sempervirens : eczéma, couperose, acné (AP)
Fleur d’orangerCitrus auriantum amara : tous types de peaux, régénérateur, calmant, apaisant (AP)
Hamamélis – (100 ml / 50 ml) : transpiration (AP)
Lavande vraieLavandula angustifolia ou vera : peaux irritées, couperose, apaisant, calmant (AP)
Menthe poivréeMentha piperita : calmant, transpiration, peaux fatiguées, acné (AP)
MillepertuisHypericum perforatum : peaux abîmées, gercées (AP)
RomarinRosmarinus officinalus : acné (AP),  antiseptique, après-rasage, pellicules (F)
SaugeSalvia officinalis : transpiration (AP)
Thym doux (à linalol)Thymus vulgaris (ct. Linalol) : peaux sensibles, acné (AP)
Verveine citronnéeLippia citriodora : cellulite (M), raffermissant.

Huiles essentielles

Attention ! Pas d’huiles essentielles pour les  enfants et les  femmes enceintes sans l’avis d’un spécialiste ! Renseignez-vous sur les précautions d’emploi !

Reportez-vous aux dosages indiqués dans l’encadré – (Exemple : inhalation = 1 cuillerée à café du mélange H.E. + vinaigre dans 1 bol d’eau chaude)

CamomilleChamaemelum nobile : entorse (AP)
CitronCitrus limonum : sinusite, rhume (IN)
EucalyptusEucalyptus globulus : rhume (IN)
Lavande vraieLavandula angustifolia : antiseptique, transpiration (AP), brûlure (AP), répulsif, démangeaisons (AP)
Lavandin –  Lavandula hybrida : transpiration (AP)
NiaouliMelaleuca quinquenervia : sinusite, rhume (IN)
PalmarosaCymbopogon martinii : transpiration (AP)
RavintsaraCinnamomum camphora : sinusite, rhume (IN)
Tea treeMelaleuca alternifolia : antiseptique (AP)
Ylang ylangCananga odorata : brillance et souplesse (R), apaisant.

Je ne suis pas médecin et ces listes ne sont données qu’à titre d’exemple. Avant de les pratiquer, si pratique il y a, renseignez-vous sur les contre-indications !

Voilà un peu ce qu’on peut faire avec comme base du vinaigre de cidre ! Ces listes ne sont pas exhaustives et, quand on se penche un peu sur la question, on se rend compte que c’est un produit vraiment très polyvalent ! Et à la portée de n’importe quelle bourse !

L’idéal, bien sûr, est de le prendre bio, 100 % naturel et de fabrication artisanale pour éviter ainsi tous les résidus de pesticides et autres joyeusetés de notre modernité !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Agenda de la sagesse 2021
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Recettes gourmandes anti-cancer