Testez la yourte

Rubrique

Après des années de pérégrinations et d’aventures, Éric a posé ses valises en Auvergne. Il s’est lancé dans l’importation de yourtes de Mongolie, le pays de son épouse, Tugsuu.

YOURTE, LA GRANDE MODE MONGOLE
Après des années de pérégrinations et d’aventures, Éric a posé ses valises en auvergne. Il s’est lancé dans l’importation de yourtes de mongolie, le pays de son épouse, Tugsuu. Portrait de passionnés d’habitat nomade et écologique...
« Cela faisait 20 ans que je montais des yourtes, explique Eric Tourette, lorsque j’ai rencontré Tugsuu. » Le grand voyageur avait en effet déjà mis les pieds en Mongolie dès 1991, à l’ouverture du pays, et après des séjours au Canada, en Alaska, en Russie et moult aventures avec des chiens de traîneau. « Je connaissais donc l’habitat nomade et, pour avoir partagé la vie d’une famille mongole, j’avais une bonne expérience de ces drôles de maisons rondes,montables et démontables à souhait. »

TUGSJARGAL CHULUUNBAATAR
C’est en Espagne où il a enfin posé ses valises et commencé à travailler dans le tourisme d’aventure qu’il a rencontré celle qui partage dorénavant sa vie. Tous deux ont alors créé une société qu’ils ont baptisée Mongol Life, basée à une heure de Perpignan, et se sont lancés dans l’importation de yourtes. « Je me suis aperçue que les produits venant de mon pays d’origine et à la mode depuis déjà quelques années bénéficiaient d’une mauvaise image en termes de qualité, raconte Tugsjargal Chuluunbaatar - dite Tugsuu. Ayant gardé des liens étroits avec les artisans de ma région, j’ai voulu offrir un produit mieux fini et surtout adapté au climat européen, plus humide. »

Lire :
Habitats nomades, de Denis Couchaux (éd. Alternatives)
Yourtes et tipis, d’Isabelle Bruno (éd. Hoëbeke)
Rhapsodie en sol mongol, d’Alain Desjacques (éd. du Riffle).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Faut bien mourir de quelque chose !
Le Guide du thé vert
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène