Bouillon-blanc en sirop

Rubrique

« Rebelle-Santé de mai est arrivé avec votre article consacré au bouillon-blanc. Je suis étonnée que vous ne citiez pas le sirop parmi ses utilisations. Bon, efficace, très facile à réaliser, remède de grand-mère qui se perd, même ici, on lui donne le nom de "sirop de bonhomme". Pour la cueillette du bouillon-blanc, je pense qu’il est préférable de s’éloigner le plus possible des routes fréquentées par les autos, dans la campagne plus ou moins profonde. Le plus difficile est de se procurer les fleurs..., actuellement, dans ma région, cette plante est moins fréquente qu’auparavant.
Je vous donne la recette du sirop de bouillon-blanc ("bonhomme") : verser un demi-litre d’eau bouillante sur la valeur d’un gros bol plein de fleurs. Laisser macérer pendant 2 ou 3 jours, filtrer le liquide obtenu, ajouter 500 g de sucre, faire bouillir pendant 20 minutes, laisser refroidir, mettre en bouteille en laissant de la place pour ajouter du rhum pour une meilleure conservation (quelques centimètres dans le goulot), stocker au frais.
Lorsque j’ai un peu mal à la gorge, j’en prends une gorgée une à plusieurs fois dans la journée selon la douleur. On peut aussi se gargariser avec ce sirop. Et l’été, il permet de faire une bonne boisson bien agréable (et sans additif !).»

Truc transmis par Mme M. de Haute-Saône

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Les secrets d'un jeûne réussi
Chimiofolies
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison