Coca et Pepsi très généreux…

Rubrique

Les Américains sont trop gros, de plus en plus gros… Pourquoi ?

Eh bien, d’étude en étude, d’année en année, la responsabilité des sodas est mise en avant. Light ou pas, on leur attribue une lourde responsabilité dans l’épidémie d’obésité et de diabète qui sévit aux États-Unis. C’est tellement flagrant, tellement prouvé, tellement certain, que l’on peut s’étonner du manque d’énergie des pouvoirs publics pour prévenir la population, lutter contre cette consommation abusive de boissons qui, finalement, conduisent à de graves problèmes de santé. C’est sans compter sur l’acharnement des firmes qui en tirent tous les bénéfices : non seulement elles ont réussi, jusqu’à présent, à faire échouer 29 projets de loi visant à réduire la consommation de sodas ou à améliorer la nutrition, mais elles financent la plupart des groupes d’experts, vous savez, ceux qui nous disent ce qui est bon ou non pour nous.

Un article publié dans l’American Journal of Preventive Medicine, dont les auteurs sont Michael Siegel, professeur de la Boston University School of Public Health, et Daniel Aaron, étudiant de cette université, montre que les firmes « achètent » le silence des autorités. 96 organisations de santé ont ainsi été sponsorisées par Pepsi et Coca (l’académie américaine de nutrition et de diététique, l’association américaine de cardiologie…). Difficile d’accepter les millions de dollars de sociétés puis de décrier leur business… Dans leur article, les auteurs citent des exemples de conflits d’intérêts évidents : l’association Save the Children, par exemple, avait soutenu la mise en place de taxes sur les sodas puis a laissé tomber ce combat et a reçu, entre temps, cinq millions de dollars de la part de Pepsi… C’est sans doute le hasard… Mais de la part d’une organisation qui se présente comme « le plus grand mouvement mondial indépendant œuvrant pour les enfants », on ne peut que regretter qu’elle ne soutienne pas la baisse de consommation de boissons sucrées qui ravagent la santé des enfants (et des plus grands !).

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 191

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Grossesse et allaitement sans soucis
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Faut bien mourir de quelque chose !