Comment nourrir les oiseaux en hiver?

Rien de plus agréable que le spectacle d’une nuée de passereaux en train de se partager une assiette de graines ou une boule de graisse. Ou comment allier notre plaisir et l’intérêt de la gent aviaire...

article écrit par Emmanuel Thevenon

En hiver, les oiseaux passent une grande partie de leur temps à rechercher de la nourriture afin de lutter efficacement contre la faim et surtout le froid. Si une nuit, une mésange ne trouve pas de quoi se sustenter, elle peut perdre jusqu’à 10% de son poids! Pourtant, se ravitailler n’est pas toujours une tâche aisée. Il faut lutter contre le gel, la neige, la pluie, et trouver des ressources alimentaires (graines, fruits, insectes…) à une époque de l’année où elles se font rares. Or, l’homme peut rendre la vie moins difficile aux oiseaux en mettant à leur disposition de l’eau et une nourriture appropriée.

QUELLE NOURRITURE?
- Restes de cuisine : miettes de biscuits et de gâteaux, pommes de terre cuites à l’eau, couenne de lard, viande cuite, pâtes cuites, riz cuit.
- Graines : des sachets tout prêts existent. On peut les préparer soi-même avec des grains de maïs, orge, blé, flocons d’avoine, chanvre, sésame, millet, tournesol.
- Fruits : raisins secs, abricots secs. noix, noisettes, cacahuètes (surtout pas salées!), amandes  ouvertes. La noix de coco fraîche.
- Eau : maintenir l’abreuvoir libre de glace. Pas de sel, d’huile ou… d’antigel!

LES ALIMENTS À PROSCRIRE
- Biscottes, croûtons et pain sec (leur valeur nutritive est faible).
- Noix de coco desséchée, riz cru, et restes de pâtisseries qui peuvent gonfler dans l’estomac de l’oiseau et le tuer.
- La margarine a un effet laxatif. À éviter.
- Ne donnez pas d’aliments salés.

Sous nos latitudes, le froid ne dure jamais longtemps. Il n’est donc pas nécessaire d’apporter une nourriture trop abondante aux oiseaux. En revanche, quand on a commencé, il faut aller jusqu’à la fin de la saison froide. Supprimez ce ravitaillement progressivement au début du printemps, quand la nourriture est redevenue abondante.

LE JARDIN AUX OISEAUX
Apporter de la nourriture c’est bien, enrichir le milieu, c’est beaucoup mieux. Pour ceux qui disposent d’un jardin, installez-y des plantes qu’apprécient les oiseaux. Les conifères procurent des abris mais aussi des graines de leurs cônes et des insectes. Les haies à baies sont aussi convoitées tout en étant très décoratives. Choisissez des essences qui assurent le gîte et le couvert d’août à février. Les oiseaux ne s’éloigneront plus de votre jardin surtout si vous en profitez pour jardiner bio. Au printemps et en été, ils se feront un plaisir d’aller à la chasse aux parasites : chenilles sur les légumes, pucerons sur les rosiers...

Les essences à privilégier : Pyracantha - Pommier mini golden - Callicarpa - Fusain d’Europe - Rosier rugueux - Symphorine blanche - Mahonia - Houx - Lierre arborescent - Cabaret des oiseaux - Sorbier des oiseleurs.

Vous pouvez également récolter à la belle saison les graines de rumex, chardon, centaurée, cardère, séneçon, etc. pour en faire un mélange "maison". Arrachez aussi quelques pieds d’ortie montés en graines et ressortez-les en hiver pour le plus grand plaisir des tarins et des bouvreuils.

Vous n’avez pas de jardin ? Conservez les pépins des fruits (pommes, poires, pastèques, melons, courges, etc.) que vous mangez tout au long de l’année. Passez-les à l’eau puis faites-les sécher. L’hiver venu, ils feront le régal des mésanges.

POUR EN SAVOIR PLUS
Nourrir les oiseaux - John Burton & Steve Young - Éditions Delachaux et Niestlé - 2005 - 24,95€

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques