Cordon ombilical : le couper au bon moment

Rubrique

Attendre seulement une minute de plus peut éviter bien des complications.

Dès les années 70, le Dr Frédérick Leboyer, gynécologue français, avait déjà alerté sur l’importance d’un accouchement en douceur, incluant notamment un clampage tardif du cordon ombilical.
En 2012, c’est le pédiatre américain Dr Alan Greene qui s’est mis à sillonner le monde autour du thème « 90 secondes pour changer le monde ». Sa campagne mondiale était intitulée « TICC TOCC » (Transitioning Immediate Cord Clamping To Optimal Cord Clamping soit, en français : passer du clampage immédiat du cordon au timing optimal de clampage du cordon). Le Dr Greene, qui était encore à Bruxelles en novembre dernier pour en parler, insiste sur le fait que ce changement est facile, simple et peu voire pas coûteux du tout. L’importance de ce changement réside notamment, comme il l’explique, dans le fait que la première minute de vie, aussi appelée « la minute en or », est particulièrement décisive pour la santé future du nouveau-né, et ce pour plusieurs raisons.

L’APPORT EN OXYGÈNE
Un million d’enfants meurt chaque année ainsi et un autre million souffre de séquelles dues à cette anoxie précoce : épilepsie, paralysie cérébrale, troubles de l’apprentissage ou encore retard mental.

LE VOLUME SANGUIN
Il faut savoir en effet que lorsqu’on coupe le cordon ombilical trop précocement, le bébé perd brutalement un tiers de son volume sanguin total parce qu’à la naissance, un tiers de son sang circule encore au niveau du placenta et du cordon, et ce, jusqu’à ce que les pulsations cessent au niveau du cordon.

LA CARENCE EN FER
Comme le fer, constituant central des globules rouges, est transporté par le sang, cette perte sanguine majeure à la naissance multiplie par 10 le risque d’anémie chez les enfants.

LA PERTE DE CELLULES IMMUNITAIRES
Le sang de cordon est riche en globules blancs et en anticorps maternels protecteurs.

LA PERTE DE CELLULES SOUCHES
Le sang de cordon est riche en cellules souches, ces cellules qui peuvent potentiellement tout réparer, car elles sont encore indifférenciées et peuvent donc se transformer en tout type cellulaire selon le tissu plus vulnérable à restaurer.

Attendre 90 secondes au lieu de 30 est compatible avec les différents types d’accouchements et en accord avec le salutaire principe « D’abord ne pas nuire ». Informez-en l’équipe soignante !

CONSEILS COMPLÉMENTAIRES
du Dr Leboyer pour accueillir bébé plus en douceur et l’aider à se remettre du stress de la naissance
- Placer l’enfant sur le ventre de la mère pour qu’il continue à en sentir la chaleur et les battements cardiaques.
- Laisser un peu de temps à la mère et à l’enfant pour se connaître, ce qui veut dire retarder le bain et les procédures médicales à un peu plus tard.
- Éviter autant que possible, en manipulant l’enfant, les gestes brusques, le bruit et une lumière trop intense.
- Favoriser une salle d’accouchement apaisante, insonorisée et sans éclairage agressif.
- Pensez aussi au massage néonatal (ou massage Shantala) qui a une action apaisante et bienfaitrice, y compris bien sûr chez les prématurés, sur le gain de poids, les pleurs et la qualité du sommeil. Divers stages, livres et formations permettent de s’informer bien à temps, avant la naissance.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.