Cultivez le physalis !

Rubrique

Cette jolie baie est encore trop peu présente dans nos assiettes. Pourtant c’est la championne des anti-oxydants...

Une bonne façon d’adopter dans son alimentation une nouvelle plante, c’est de la cultiver ; cette annuelle, facile à cultiver, a une fructification assez décorative pour sortir du potager et s’installer dans les massifs, il serait dommage de se priver de ses bienfaits pour la santé.

UNE PLANTE DE SANTÉ
Les physalis produisent des baies jaune orangé dont les qualités nutritionnelles sont indéniables ; c’est sans doute un des fruits les plus riches en anti-oxydants et en phosphore. Outre des teneurs élevées en vitamine C, E, en phytostérols, en caroténoïdes et en flavonoïdes il contient des acides gras essentiels, ce qui permet d’en tirer une huile intéressante.

UNE POTAGÈRE, UNE PLANTE À MASSIF OU UNE PLANTE EN POT ?
C’est comme vous le voulez. Si vous envisagez une grosse récolte, pour des confitures, par exemple, il vaut mieux l’installer au potager. Pour disposer de quelques fruits à grignoter, dispersez-la dans vos massifs ou cultivez-la en pot. Ici ou là, elle reste très facile à cultiver.
Les physalis apprécient les sols frais sans excès et bien drainés ; une terre de jardin bien aérée et enrichie avec du compost à l’automne et des engrais minéraux (patenkali, phosphates) leur conviendra ; attention à ne pas apporter d’engrais azoté en cours de culture, car vous favoriseriez les feuilles au détriment des fruits.
À noter que Physalis pruinosa s’accommode des sols caillouteux et constitue une bonne alternative dans les zones plus sèches.

Le semis se fait de mars à avril, en godet ou caissette ; la levée nécessite 18-20 °C, il faut donc prévoir une couche chaude, une serre chauffée ou mettre vos semis dans la maison. Dès que les plants ont un mois, repiquez-les sous abri pour les planter en mai, espacés de 60 cm en tous sens  (80 cm pour les espèces pruinosa ou tomatillo).

En cours de culture, vous veillerez à ce que les arrosages soient réguliers, pas trop abondants. On peut pailler pour limiter les pertes en eau et éviter le pourrissement des fruits qui chutent. Les fleurs discrètes, jaunes, sont hermaphrodites ; elles apparaissent à l’aisselle des feuilles.
Pour assurer une production correcte, il est recommandé de pincer la tige principale lorsque la plante atteint 30 cm de haut environ.

OÙ SE PROCURER DES GRAINES OU DES PLANTS ?
On peut trouver des graines chez Kokopelli, Magellan, Fabres... Pour les plants, vous en trouverez dans certaines jardineries spécialisées ou sur les marchés. Pour le plaisir gustatif, évitez Physalis alkekengii et, quelle que soit l’espèce, choisissez des plants trapus et déjà ramifiés.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Faut bien mourir de quelque chose !
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent