Danser pour garder un cerveau jeune

Rubrique

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine a récemment mis en avant de nouvelles vertus de la danse. En effet, les travaux effectués par des chercheurs de l’Albert Einstein College of medicine, à New York City, ont montré que la pratique de la danse améliorait l’acuité mentale chez les personnes âgées. Elle serait même l’activité la plus efficace pour éloigner les risques de démence (comme la maladie d’Alzheimer), plus encore que la lecture ou la pratique quotidienne de mots croisés. La danse améliore la plasticité neuronale, rien que ça, c’est-à-dire qu’elle aide nos neurones à rester vaillants et efficaces, en lien les uns avec les autres.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 193

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Poids : mode d'emploi
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sophrologie