De la DHEA pour bien vieillir...

Rubrique

Nous avons 84 ans, 62 ans de ménage... et prenons la DHEA depuis 1998. Nous avions déjà 70 ans, il aurait mieux valu commencer plus tôt, car à 70 ans le corps n'en fabrique plus (selon les sujets, bien sûr). Nous avons participé à l'étude du Professeur Baulieu à l'hôpital Cochin et n'avons eu aucun trouble de retour d'âge. La DHEA possède de nombreuses qualités : elle agit sur les systèmes altérés au cours de la vieillesse tels le bien-être, la mémoire, les défenses immunitaires, la force musculaire, la masse osseuse, les artères, la peau et surtout le plaisir de se sentir bien dans sa peau. Comme nous avons 84 ans, nous avons voulu arrêter de prendre notre gélule de DHEA pendant 15 jours mais cela n'allait plus : un coup de vieux terrible ! Nous marchions de travers, perdions l'équilibre et le goût de vivre. Notre médecin et notre pharmacienne nous ont conseillé de recommencer à la prendre du fait que nous y étions habitués. De ce fait, nous voilà bien remis ainsi que le moral. (…). Nous prenons une gélule à 50 mg (il existe plusieurs dosages : 25 et 50 mg). C'est notre médecin qui nous l'ordonne et le pharmacien qui la fabrique. On trouve cette hormone en vente libre en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, Amérique et aussi en Espagne. »

Mme L. de Gironde

Avant de se lancer dans l'aventure, il faut faire le point avec son médecin pour savoir quel dosage prendre, et suivre sa prescription.
Sophie Lacoste

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 152

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de beauté naturelle
Mon cahier de remèdes aux épices