De l'huile d'amande douce...

... pour mes cosmétiques

Quand on veut faire ses cosmétiques soi-même, c'est une incontournable. L'huile d'amande douce peut entrer dans tous les types de soins et convient à toutes les peaux. Et toute la famille peut bénéficier de ses propriétés, jusqu'aux enfants et aux bébés.

Elle est connue, et utilisée, depuis l'Antiquité. Issue du fruit de l'amandier par simple pression, elle intègre aujourd'hui nombre de produits cosmétiques mais aussi de compléments et préparations alimentaires. Pour les recettes maison, on la choisira de préférence de qualité biologique, pure et sans additif, obtenue par première pression à froid. On la trouve sous cette forme très facilement dans tous les magasins bio et sur les sites Internet spécialisés dans la fourniture d'ingrédients cosmétiques.

On peut l'utiliser sans modération ou presque : la seule réserve qu'on peut noter est qu'elle provient d'un fruit à coque, et qu'elle peut avoir un potentiel allergisant pour les personnes qui y sont sensibilisées. Mais pour les autres, c'est une huile de premier choix, et un concentré d'actifs tout aussi bons pour la peau que pour les cheveux.

Pourquoi je l'utilise

Elle est particulièrement riche en acides gras essentiels, et notamment en omégas 6 et 9, qui nourrissent efficacement la peau.

Ses propriétés protectrices sont renforcées par sa teneur en phytostérols, glycérides et alcools triterpéniques, mais aussi en vitamines (A, B, D et E) antioxydantes et en minéraux.

Elle est ainsi dotée de nom- breux atouts cosmétiques puis- qu'elle améliore l'élasticité de la peau, l'assouplit et l'adoucit, la protège des inflammations, l'aide à se régénérer et à lutter contre les signes du vieillissement…

Émolliente et fortifiante, elle est particulièrement recommandée pour les peaux sèches ou sensibles, fragiles ou inconfortables, mais aussi pour les cheveux abîmés.

On lui reconnaît également des vertus anti-vergetures et antipelliculaires.

Et elle confère tout naturelle- ment à toutes les préparations une note olfactive douce et chaude à la croisée de l'amande et de la noisette.

Comment je l'utilise

Elle se mélange aisément à toutes les phases grasses des recettes cosmétiques maison, qu'elles soient liquides (autres huiles pour une synergie d'efficacité) ou solides (cires et beurres pour obtenir des textures fermes).

On l'emploiera de préférence à froid, pour préserver intacts tous ses actifs. Si la préparation doit être chauffée, on veillera à ce que ce soit à la température la plus basse possible, dans un bain-marie.

Sa texture peut sembler un peu grasse au naturel, ce qui convient bien aux préparations pour massages. Pour les autres, elle peut être facilement associée à des ingrédients de texture plus sèche qui réduiront son toucher huileux.

À noter que sa teneur en antioxydants lui permet de se préserver naturellement du rancissement plusieurs mois, surtout si elle est conservée à l'abri de la lumière.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Le Guide du thé vert
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de sophrologie