Des vipères à la cave...

Rubrique

Ma fille s’est trouvée la semaine dernière en face d’une vipère en ouvrant la porte de la cave. Elle a eu bien du mal à s’en débarrasser et à la tuer. C’est la seconde fois en quinze jours, cela devient insupportable ! Comment faire pour se débarrasser de ces reptiles, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Y aurait-il un appât ou une astuce pour les faire fuir ?
Ma fille en a parlé à un pharmacien, mais celui-ci a dit qu’il ne voyait aucun médicament anti-reptiles. Qui sait si des lecteurs trouveraient une solution à cela car c’est vraiment désespérant ?»

Mme M. de l’Aveyron

La réponse d'Angela David

Pour les vipères, le seul répulsif écologique que je connaisse est une plante qui s’appelle la rue officinale ; cette plante se cultive très bien, plutôt en terrain sec. Elle a une odeur fétide qui en fait un excellent répulsif. Je vous conseillerais de faire des décoctions de rue officinale et de pulvériser cette décoction dans les zones (sol, murs) où les vipères s’installent ; si cela est possible, on peut disséminer dans son jardin quelques pieds de rue officinale de façon à éloigner un peu les indésirables.
Autre solution : les hérissons. Il faut en introduire au jardin et surtout leur offrir un habitat pour qu’ils restent et se reproduisent.
On peut aussi utiliser une préparation à base de soufre mouillable et d’oeufs pourris, mais gare aux odeurs ! Répandre du soufre sur le sol peut déjà avoir un effet répulsif.
Les répulsifs du commerce contiennent de la deltamétrine et d’autres matières actives que je ne suis pas très tentée de recommander.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 106

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Mon cahier de lithothérapie
Faut bien mourir de quelque chose !