Dystonie neuro-végétative

Quand le système nerveux autonome s'emballe…
Rubrique

Une nervosité inexplicable, une tension musculaire permanente sur un fond d’anxiété, une émotivité exagérée… quelques-uns des symptômes de la dystonie neurovégétative, ou neurotonie, une pathologie qui correspond à un déséquilibre du système nerveux autonome, un système qui régule le fonctionnement de nos organes.

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME
Le système nerveux autonome (SNA), appelé aussi système nerveux végétatif ou système nerveux viscéral, régule les fonctions vitales de l'organisme de façon inconsciente et notamment le cœur, les poumons et le système digestif. En réalité, il existe deux SNA, d'actions opposées, et à l'équilibre en temps normal : le système nerveux dit "sympathique" et son opposé, le "parasympathique".

SYMPATHIQUE ?
Ce système prédispose à l'action, à la fuite ou au combat. C'est ce système qui va être mis en œuvre lors d'un stress, via la sécrétion de neuromédiateurs telles que l'adrénaline (hormone de la peur), la noradrénaline (hormone de la colère) et le cortisol (hormone de l'énergie). La stimulation du système sympathique se traduit donc par une augmentation du rythme cardiaque, une dilatation des coronaires, une dilatation des pupilles (pour améliorer son acuité visuelle), un ralentissement de la digestion destiné à détourner le sang digestif vers les muscles et une dilatation des bronches afin d'améliorer l'apport en oxygène.

… OU PARASYMPATHIQUE ?
Stimulé, le système parasympathique s'oppose au système précédent. Il met l'organisme au repos. C'est le système antistress par excellence.

DIAGNOSTIC DE LA PARATONIE
Le diagnostic de la neurotonie est essentiellement clinique, par la constatation des symptômes de la pathologie, en l’absence d’un facteur déclenchant évident. En d’autres termes, il n’existe pas d’examen complémentaire spécifique de la neurotonie. Les examens servent à éliminer certaines pathologies dont les symptômes sont communs. Signalons toutefois que certains tests assez spécifiques permettent d’explorer le fonctionnement du SNA au niveau cardiaque ou la sudation après des stimulations diverses (tests de position, efforts musculaires, respiration…).

PSYCHOTHÉRAPIE
Il n’y a pas de traitement spécifique de la neurotonie. En revanche, des médicaments peuvent être prescrits avec efficacité lorsque la maladie s’accompagne d’une anxiété (benzodiazépines de type diazepam). Du fait de la composante psychique, la psychanalyse, la psychothérapie légère ou la sophrologie sont des pistes de traitements.

MAGNÉSIUM
Le magnésium s’avère indispensable à la régulation de l’adrénaline, incriminée lors de l’activation du système sympathique. Antistress majeur, le magnésium a une action neurosédative. Il peut donc contrebalancer les effets d’une stimulation accrue du système sympathique. Ainsi, le magnésium régularise le rythme cardiaque, réduit les tensions musculaires et favorise la relaxation. Le phosphore seul ou associé au magnésium va agir comme un régulateur "de terrain" en cas de neurotonie.

Les autres signes de la neurotonie
-    Tension musculaire
-    Agitation
-    Douleur thoracique gauche
-    Émotivité exagérée
-    Fatigue
-    Maux d’estomac
-    Fourmillements dans les extrémités des membres
-    Fond dépressif
-    Sensation de vertige
-    Troubles sexuels (frigidité, baisse de la libido, impuissance…)
-    Constipation ou diarrhée
-    Céphalées
-    Sensation d’oppression
-    Difficulté à respirer
-    Malaises aux changements de position
-    Sueurs
-    Palpitations
-    Tremblements
-    Bouche sèche
-    Hypoglycémie (chute du taux sanguin de sucre)
-    Modifications de l’électrocardiogramme
-    Tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque)
-    Bradycardie (ralentissement de la fréquence cardiaque)

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet