Effets secondaires d’un médicament, pigmentation noire de la peau : la réponse de Robert Masson

Rubrique

Mon mari est atteint, suite à la prise d’un médicament anticancer (Caprelsa), d’une pigmentation en noir de la peau de certaines parties du corps (mains, jambes, pieds). Je précise qu’il est âgé de 72 ans, pèse 93 kg pour 1,73 m. Il a eu un cancer de la thyroïde en 1994 et récidive médullaire en 2010. Quelqu’un aurait-il déjà été victime d’un tel désagrément ? Auriez-vous une solution à lui proposer ?»

Mme F. de Côte-d’Or

La réponse du naturopathe Robert Masson

Madame,
Le cas de votre mari est peu fréquent. À ma connaissance, je pense que l’on peut tenter ce qui suit :
1. Essayer de faire préparer par le pharmacien, dans des flacons de 30 ml, un isothérapique de ce médicament aux dilutions suivantes :
- médicament 5 CH 30 ml
- médicament 7 CH 30 ml
- médicament 9 CH 30 ml
- médicament 12 CH 30 ml
- médicament 15 CH 30 ml
- médicament 18 CH 30 ml
- médicament 30 CH 30 ml
Lorsque vous serez en possession des 7 flacons, vous les utiliserez de la façon suivante :
=> Prendre la première semaine, tous les jours à jeun, dans un demi-verre d’eau de Montcalm ou Mont Roucous, 30 gouttes de la préparation en 5 CH.
=> Prendre la deuxième semaine, tous les jours à jeun, dans un demi-verre d’eau de Montcalm ou Mont Roucous, 30 gouttes de la préparation en 7 CH.
=> Prendre la troisième semaine, tous les jours à jeun, dans un demi-verre d’eau de Montcalm ou Mont Roucous, 30 gouttes de la préparation en 9 CH.
... et ainsi de suite, toutes les semaines jusqu’à la fin de la septième semaine.

2. Avant le repas du soir tous les jours dans de l’eau : 30 gouttes de LEHNING 114.

3. Votre mari pèse 93 kg pour 1 m 73, il y a surcharge pondérale. Il devra donc, aux repas du midi et du soir qui seront équilibrés (voir Diététique de l’expérience), choisir :
- soit un farineux-féculent (pommes de terre ou pâtes ou riz ou autres céréales)
- soit dessert : tarte ou compote + biscuit ou chocolat.

4. Il limitera le vin, car un verre de vin apporte approximativement autant de calories que 100 g de pommes de terre.

5. S’il peut se reposer, il fera de temps en temps, un jour sur quinze par exemple, une journée de monodiète (même repas matin - midi - 17 H - soir).
- L’été, il choisira des fruits doux très mûrs, genre melons ou pêches ou raisins, etc.
- L’hiver, il fera 4 repas de velouté de légumes et pommes de terre.
Ces monodiètes favoriseront la perte de poids et surtout une activation des éliminations, mais nous insistons sur le fait que ces monodiètes s’accompagnent impérativement de repos ou d’une activité physique très douce (une marche de 100 à 200 m, par exemple).
Attention, ces monodiètes sont absolument contre-indiquées si :
- diabète de type I
- insuffisance émonctorielle
- peur de la monodiète
- environnement très froid ou très chaud
- activité physique importante
- épilepsie (sauf si on reste allongé et surveillé)
- anémie carentielle vraie
- tuberculose pulmonaire
- extrême maigreur.

6. Le soir au coucher : application en massant sur les zones atteintes, juste pour faire pénétrer, gros comme une noisette de FEL PISCIS 8 DH CREME (Weleda).

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 197

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de lithothérapie
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?
Chimiofolies