Évitez les pièges de la montagne

Rubrique

Cet été, nombreux sont ceux qui vont choisir la montagne pour leurs prochaines vacances. Si la montagne est belle, elle est aussi un milieu à risque où les dangers ne se limitent pas aux chutes et autres entorses de cheville. Tour d’horizon des problèmes de santé les plus fréquents en altitude.

En altitude, à partir de 2 000 mètres, l’organisme doit faire face à trois défis majeurs : la raréfaction de l’oxygène, l’air plus sec qu’ailleurs et l’ensoleillement intense. En cause, la couche atmosphérique qui s’amenuise au fur et à mesure de l’ascension.

QUAND L’OXYGÈNE VIENT À MANQUER
Plus on monte, plus le poids de l’atmosphère diminue. À titre d’exemple, au niveau de la mer, la pression atmosphérique est d’environ 760 millimètres de mercure, contre 600 mm à 2 000 m d’altitude et 250 mm au sommet de l’Everest. Problème : le passage de l’oxygène contenu dans les poumons vers les capillaires sanguins dépend directement de la pression de l’oxygène dans les poumons, et donc de celle de l’air ambiant. Conséquence, plus l’on monte, plus la pression de l’air diminue, d’où un passage moindre d’oxygène vers le sang qui va se traduire par une baisse de l’oxygénation. C’est l’hypoxie.

MAL DES MONTAGNES
L’hypoxie est responsable du mal aigu des montagnes, ou MAM, qui se manifeste par des signes qui augmentent au fur et à mesure de la progression : troubles du sommeil (70 % des cas), nausées et vomissements, fatigue, perte de l’appétit, bourdonnements d’oreille, maux de tête, essoufflement à l’effort, vertiges et œdèmes, dangereux à très haute altitude.

Conseils :
- Ne montez pas trop vite entre 1 700 m et 3 500 m : pas plus de 700 m par jour.
- En cas de MAM, le seul traitement réellement efficace et rapide pour diminuer les symptômes consiste à redescendre de quelques centaines de mètres.
- Contre les maux de tête, prenez de l’aspirine ou du paracétamol.
- Consommez des aliments riches en sucres rapides dans la journée et des boissons alcalinisantes le soir (eau minérale, lait d’amande...).
- Le Diamox®, prescrit par le médecin, est un médicament préventif du MAM.

AIR SEC...
En altitude, l’air est beaucoup plus sec qu’au bord de la mer, d’où un risque de déshydratation si l’on ne boit pas plus.
Conseil :
- Buvez plus qu’à l’habitude, de l’ordre de 3 litres par jour, surtout s’il fait chaud.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier pour brasser de la bière
Poids : mode d'emploi