Faire soi-même son dentifrice

« Oooohhhh, j’ai plus de dentifrice !!!! Pfffff, va falloir que je prenne ma voiture, juste pour un tube de dentifrice ! » Super l’économie !... Super l’écologie !... Eh bien, ça, c’était avant !

Avant quoi ? Avant votre rencontre avec super Moune... qui va vous apprendre à faire votre dentifrice et quelques autres produits de soins pour retrouver une bouche saine ! Elle est pas belle, la vie ?

DU DENTIFRICE… ET PUIS QUOI, ENCORE...
Alors, que faut-il donc mettre dans ce dentifrice pour avoir de belles dents? Cela dépend de ce que vous attendez de votre dentifrice ! Soit vous lui demandez seulement de nettoyer, soit vous lui demandez d’être un soin ! On peut bien sûr mixer les deux et à partir de là se concocter un dentifrice-soin! Rooooo... les petits veinards que vous êtes : vous allez pouvoir vous faire du sur mesure en plus !

LA BASE
Comme base, on peut utiliser plusieurs matières premières, et les mélanger ou bien les utiliser telles quelles.
J’utilise du carbonate de calcium en priorité, mais on peut tout aussi bien utiliser de l’argile blanche, ou un autre abrasif qui servira à nettoyer.
En tout état de cause, le carbonate de calcium est bien moins abrasif que ses collègues qui risquent, à la longue, de rayer l’émail de vos dents.

LE SOIN
Pour le soin
, j’utilise de l’extrait de pépins de pamplemousse, mais on peut le remplacer par une huile essentielle antiseptique ou de l’alcool de menthe.
L’extrait de pépins de pamplemousse est un très bon soin quand on recherche une action particulière, lorsque l’on a des gencives douloureuses ou... une haleine de chacal... Les huiles essentielles sont aussi très bien, mais elles doivent être utilisées avec précaution et jamais pures sans l’avis d’un spécialiste.

On peut aussi utiliser pas mal d’autres matières premières, toutes aussi faciles à trouver les unes que les autres !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...

Avant quoi ? Avant votre rencontre avec super Moune... qui va vous apprendre à faire votre dentifrice et quelques autres produits de soins pour retrouver une bouche saine ! Elle est pas belle, la vie ?
Du dentifrice ? Et puis quoi encore ?... Eh bien, plein d’autres choses, vous le verrez au fil des mois à venir ! Ma besace est encore pleine de surprises de ce genre !

Que faut-il mettre dans ce dentifrice pour avoir de belles dents ?


Cela dépend de ce que vous attendez de votre dentifrice ! Soit vous lui demandez seulement de nettoyer, soit vous lui demandez d’être un soin ! On peut bien sûr mixer les deux et à partir de là se concocter un dentifrice-soin! Rooooo... les petits veinards que vous êtes : vous allez pouvoir vous faire du sur mesure en plus !

LA BASE

Comme base, on peut utiliser plusieurs matières premières, et les mélanger ou bien les utiliser telles quelles.
J’utilise du carbonate de calcium en priorité, mais on peut tout aussi bien utiliser de l’argile blanche, ou un autre abrasif qui servira à nettoyer.
En tout état de cause, le carbonate de calcium est bien moins abrasif que ses collègues qui risquent, à la longue, de rayer l’émail de vos dents.

Pour le soin, j’utilise de l’extrait de pépins de pamplemousse, mais on peut le remplacer par une huile essentielle antiseptique ou de l’alcool de menthe.
L’extrait de pépins de pamplemousse est un très bon soin quand on recherche une action particulière, lorsque l’on a des gencives douloureuses ou... une haleine de chacal... Les huiles essentielles sont aussi très bien, mais elles doivent être utilisées avec précaution et jamais pures sans l’avis d’un spécialiste.

On peut aussi utiliser pas mal d’autres matières premières, toutes aussi faciles à trouver les unes que les autres !
Comme par exemple :
- le bicarbonate de soude,
- l’argile verte,
- le sel marin (bon cha ché un peu shalé !),
- le xylitol, extrait de bouleau, substitut de sucre chez certains diabétiques,
- et aussi différentes plantes hachées menu, réduites en fine poudre, afin de ne pas se retrouver avec des morceaux de feuilles ou de fleurs sur les dents ! Prêle, menthe poivrée, zeste de citron, ou bien encore eucalyptus, sauge, iris, hamamélis, ortie, thym...
- le savon de Marseille (°°OO°° Même pas peur des bulles !). C’est avec celui-ci en priorité que nos grands- parents (en tout cas les miens) se lavaient les quenottes !
- la cendre aussi, mais préférez-lui le charbon végétal, vendu en capsule de nos jours !
- Pour ceux qui n’aiment pas les dentifrices en poudre, parlons un peu de la phase aqueuse : gel d’aloe vera, hydrolat, jus de citron (qui blanchit en même temps), vinaigre de cidre ou même eau de mer ou bien eau douce...
- On peut y ajouter des extraits de fruits ou de plantes bio qui donnent un goût à tomber au dentifrice en question : extraits de vanille, de fraise, de framboise, de caramel, de chocolat...

Redescendons sur terre et voyons un peu ma recette simplissime avec mes ingrédients favoris à moi !

LE SOIN

Je vais vous parler de mon chouchou quand il s’agit de soins, j’ai nommé l’extrait de pépins de pamplemousse.
Ses propriétés sont multiples, il est :
- antibactérien
- antiviral
- antifongique
- antimicrobien...
Notons au passage qu’il est aussi conservateur et que cela n’est pas négligeable dans la confection d’un dentifrice ayant une phase aqueuse !
Dans les soins buccaux dentaires, on l’utilise pour soigner les gingivites, les aphtes, les maux de dents, la mauvaise haleine, mais aussi le muguet, les boutons de fièvre et bien sûr pour désinfecter les brosses à dents !
On en utilise très peu à la fois, avec un goutte-à-goutte et souvent dilué dans de l’eau.

Quelques posologies pour vos bobos :

- aphtes : 5 gouttes dans un verre d’eau en bains de bouche ou directement sur la bête avec un coton-tige
- carie : en prévention diluer 5 gouttes dans le verre d’eau de rinçage ou une goutte pure en direct sur votre brosse à dents
- gingivite ou saignements de gencives : 5 gouttes dans un verre d’eau en bains de bouche et avaler le mélange
- mauvaise haleine : 2 fois par jour, 5 gouttes dans un verre d’eau, en bains de bouche pendant 30 secondes et avaler le mélange.
- Pour nettoyer et désinfecter votre brosse à dents : 1 goutte chaque jour en direct sur la brosse. Votre brosse et votre bouche vous diront merci !
Bon alors maintenant, place à la pratique ! Attention, il faut bien suivre, c’est un peu compliqué !

LE PAS A PAS


1. Prenez un récipient avec couvercle et des ustensiles propres et stériles (ébouillantez cuillères et compte- gouttes). Lavez-vous bien les mains.
2. Mesurez 3 cuillerées à soupe de carbonate de calcium et mettez-les directement dans le récipient.
3. Mesurez 1 cuillerée à café de xylitol et versez-la dans le récipient avec le carbonate de calcium.
4. Mélangez bien le tout.
5. Éventuellement, ajoutez 1 goutte d’huile essentielle ou 2 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse ou 3- 4 gouttes d’extrait de fruit (ou plantes) selon que vous recherchez un soin ou un goût de bonbon...
6. Fermez le tout et secouez énergiquement. 7. Goûtez le dentifrice.

Applaudissez-vous, c’est terminé ! C’est compliqué, n’est-ce pas ??? (Oui, je sais, je mérite d’être fouettée sur la place publique à la pleine lune...).
Alors éventuellement, on peut rajouter de temps en temps 1⁄2 cuillerée à café de bicarbonate de soude ou d’argile blanche afin de rendre le dentifrice un peu plus abrasif (1⁄2 cuillerée à café = quantité pour 50 g de dentifrice).

C’est un dentifrice en poudre que vous venez de réaliser. Le mode d’emploi en est simple. Il suffit :
- d’humidifier sa brosse à dents et de secouer l’excédent d’eau
- de tremper la brosse dans le dentifrice et de tapoter sur le bord pour faire tomber le surplus de dentifrice
- et de se brosser les dents comme d’habitude !
Ce dentifrice ne mousse pas tellement, mais, je me répète peut-être, la mousse ne lave pas et nous fait utiliser plus d’eau pour la rincer !

Si vous souhaitez un dentifrice dit « normal », donc en pâte...

Même démarche de l’étape 1 à l’étape 6, et ensuite :
7. Ajoutez un peu de gel d’aloe vera ou autre phase aqueuse (eau) jusqu’à obtenir la consistance désirée, c’est vous qui allez définir la texture du dentifrice afin de vous rapprocher au plus près de votre préférence !
8. Mélangez bien le tout, goûtez et applaudissez-vous ! Ben oui, y’a pas de raison !

Quelques propriétés intéressantes de nos matières premières et, accessoirement, l’endroit où les trouver :
- Carbonate de calcium : abrasif doux, épaississant, opacifiant. En pharmacie, peu cher.
- Xylitol : rafraîchissant, stimulant de la salivation, prévention des caries, reminéralisation de la dent. Goût sucré. En magasin bio, sur commande essentiellement, moyennement cher.
- Extrait de pépins de pamplemousse : puissant antimicrobien, antibactérien, antifongique, antiviral. En pharmacie ou en magasin bio. Cher, mais dure longtemps et utilisation polyvalente.
- Bicarbonate de soude : anti-acide, abrasif doux, désodorisant, nettoyant, adoucissant (eau), alimentaire (levure ou poudre à lever), thérapeutique et cosmétique. En grandes surfaces ou pharmacie. Peu cher (moins cher encore en grandes surfaces).
- Gel d’aloe vera : stimule la cicatrisation, antiseptique, rafraîchit, adoucit, calme les irritations, boutons de fièvre, facilite la guérison des petites coupures, des écorchures. En magasin bio ou pharmacie. Assez cher, mais utilisation ponctuelle.

Mes coccinelles jolies (2 et 5 ans) utilisent ce dentifrice depuis qu’elles ont des dents, et point de soucis jusqu’à présent... Pourvu que ça dure !
Voili, voilà... Je vous souhaite plein de brossages de dents joyeux et ludiques...

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de réflexologie plantaire
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène