Ghislaine Faudi Beretz : une vraie « médecine » qui tourne la page !

Rubrique

L’exil, pour moi, a été une perte de repères. Tu perds, par exemple, ton petit café au coin de la rue, tes voisins, ton médecin. Puis j’ai rencontré Ghislaine.

Depuis trois ans que je suis en France, c’est à Strasbourg que j’ai commencé à reprendre mes marques. Ghislaine Faudi Beretz a joué un rôle essentiel dans ce processus.
Vous pouvez imaginer combien il était essentiel pour moi de trouver quelqu’un pour guider mon corps dans l’exil.

Elle accueillait ses patients au centre MGEN* de Strasbourg. Je n’oublierai jamais combien son accueil m’a aidée à reprendre des forces et à me sentir bien dans cette ville que je ne connaissais pas. La confiance entre le médecin et le patient est indispensable.

Elle n’était jamais pressée, elle prenait son temps pour m’écouter et m’expliquer ensuite les causes des problèmes. Les traitements qu’elle me prescrivait donnaient toujours de bons résultats.

Un jour, j’ai senti à ses yeux qu’elle était triste, pas seulement sérieuse. À la fin de la consultation, elle m’a annoncé qu’elle allait arrêter de travailler, qu’elle allait donc quitter la MGEN pour laquelle elle travaillait depuis 30 ans...

Elle a dû quitter son métier à cause de ses principes.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les Menus et les recettes qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier pour mieux voir sans lunettes
Les plantes qui guérissent (Poche)