Hirudothérapie

Les sangsues au secours de nos maux
Rubrique

Les sangsues, ces mal-aimées… et pourtant, si l’on savait tout le bien qu’elles peuvent nous apporter.

J’ai rencontré Sambo Danh Sang – au nom prédestiné –, un infirmer d’origine cambodgienne, qui pratique l’hirudothérapie depuis de nombreuses années, pour le plus grand bien de ses patients.

Oui, je sais ! Une grimace apparaît dès que l’on évoque ces mollusques vivant dans l’eau. Ces petites bêtes qui sucent le sang n’ont pas la cote.
L’Hirudo medicinalis est l’espèce européenne qu’utilisent les thérapeutes.
Celles de Sambo viennent d’un élevage situé en Gironde qui en élève 3 000 000 par an et les exporte dans le monde entier. « Elles multiplient leur volume par 10 et sont à usage unique, bien sûr, car elles ne peuvent plus mordre une fois repues, explique l’infirmier. En fonction des pathologies, du poids du patient et de sa tension artérielle, je pose entre 2 et 6 sangsues et cela dure d’une à 2 heures… suivant leur appétit ! » car les petites bêtes sont à jeun depuis plusieurs mois lorsqu’elles sont livrées aux utilisateurs.

Sauvé par les sangsues

Sambo est un inconditionnel. Il faut dire qu’elles l’ont sauvé d’une mort certaine.
« En 1975, j’ai dû parcourir 700 km à pied pour fuir les Khmers rouges, raconte-t-il. Blessé à la cheville, la plaie s’est infectée. Par chance, j’ai traversé des rizières et je dois la vie sauve à une sangsue qui a nettoyé la plaie, refermée en une journée ! » Arrivé en France, le jeune Cambodgien, captivé par cette aventure, trouve un document anglais parlant des vertus des sangsues médicinales. Devenu infirmier, il part se former en Suisse avec la pionnière en la matière, Dominique Schweizer, et pratique l’hirudothérapie depuis maintenant 18 ans.

Il existe une vingtaine de praticiens en France – naturopathes, vétérinaires ou même pharmaciens.

Quels bienfaits ?

Ils sont multiples ! Ces suceuses de sang sont indiquées dans nombre de pathologies allant de l’inflammation à la cicatrisation post-opératoire en passant par l’esthétique (elles font disparaître une cicatrice en quelques séances). Leur secret ? Elles mordent. « Leur morsure, pas forcément agréable, en forme d’étoile à 3 branches, est due à leurs 240 minuscules dents réparties sur 3 mâchoires. Puis elles se fixent sur la peau du patient grâce à leurs deux ventouses et entament leur festin. Mais elles ne se contentent pas de retirer du sang (environ 20 ml), précise Sambo. Elle injectent également un anti-coagulant, l’hirudine qui se dissémine dans le corps grâce au sang. C’est cette sécrétion salivaire composée de 200 molécules qui va traquer les virus là où ils se logent et ainsi favoriser la guérison. » C’est pour cela que tendinites, gingivites, varices, hernies discales, entorses et fractures peuvent être soignées de cette façon. Mais aussi le cholestérol, le diabète, les allergies, l’eczéma, les hématomes, l’arthrose, les migraines, les suites d’infarctus du myocarde, les problèmes gynécologiques, de surpoids ou de rétention d’eau. La liste est impressionnante.

Une fois repue, la sangsue médicinale se détache de la peau : elle a fini son travail… et s’endormira pour toujours au congélateur avant d’être emportée par un laboratoire spécialisé dans les déchets médicaux.

En savoir plus

Lire :
♦ Thérapie par les sangsues : secrets et bienfaits de l’hirudothérapie - Dr Schweizer (Éditions Jouvence) – 23,90 €.
♦ Savais-tu ? Les Sangsues - Alain Bergeron, Michel Quintin et Sampar (Éditions Michel Quintin) – 9,50 €.

Contacts :
Sambo Danh Sang, 79 bis rue Pelleport à Paris (20e arrondissement)
Tél. 06 24 19 40 87 ou 06 70 26 45 48
Site Internet : www.therapie-sangsues.fr

Pour trouver un thérapeute utilisant les sangsues médicinales près de chez vous, voir les sites :
www.sangsue-medicinale.com
www.annuaire-therapeutes.com/therapies/125-hirudotherapie

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Chimiofolies
Diététique de l'expérience
Mon cahier de remèdes aux épices
Ma bible de l'homéopathie