Myrte rouge

Myrtus communis
Rubrique

L'huile essentielle de myrte rouge est réputée pour ses propriétés antiseptiques sur les voies respiratoires, tout particulièrement sur les bronches. C'est le remède de choix pour lutter contre la toux ou pour éviter que le rhume ne gagne du terrain. Elle peut également se révéler utile en cas d'infections urinaires et de jambes lourdes.

SES INDICATIONS
Asthme
Bronchite
Grippe
Hémorroïdes
Infections urinaires
Jambes lourdes
Rétention d’eau - Rhume
Sinusite
Varices

ATTENTION !
> Déconseillée pendant la grossesse.
> Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans.

SES MODES D'UTILISATION
En dilution dans l’huile végétale à raison de 100 gouttes pour 100 ml d’huile végétale
=> Infections des voies respiratoires (bronchites, grippe), infections urinaires, jambes lourdes, varices, hémorroïdes

En diffusion dans l’air ambiant
=> Infections respiratoires, assainissement de l’atmosphère

En inhalation : 2 gouttes pour un bol d’eau bouillante
=> Rhinite, sinusite, grippe, bronchite, rhume

Dans le bain, à raison de 20 gouttes diluées dans une base pour bain
=> Bronchite, trachéite, asthme, grippe, rhume, sinusite, infections urinaires, jambes lourdes, rétention d’eau

Usage interne : 1 à 2 gouttes sur un sucre ou dans une cuillerée à café de miel, à laisser fondre dans la bouche, 2 à 3 fois par jour
=> Infections des voies respiratoires, infections urinaires

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Produits chimiques : l'overdose
Trucs et astuces de santé
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet