Abcès et panaris

Rubrique

Je vous transmets un truc en cas d’abcès et panaris. Toute petite, pendant des années, ma sœur a eu des panaris : hôpital, cris et pleurs ; et un jour, plus rien. Bien des années plus tard, j’ai demandé à ma mère la raison. Elle m’a expliqué qu’un jour, à la sortie de l’hôpital, ma sœur était tellement en larmes qu’une paysanne a demandé ce qu’il se passait et là, miracle, elle a donné un truc à ma mère pour soigner ma sœur ; merci à elle !
Dans une petite casserole, mettre un peu de lait, de la mie de pain, des copeaux de vrai savon de Marseille, que l’on gratte d’un gros pain carré. Bien mélanger le tout à feu tout doux, à l’aide d’une cuillère ou d’une fourchette. Lorsque c’est tiède, mettre sur une compresse, tissu ou gaze bien propre. Appliquer directement sur le panaris, faire une poupée et laisser toute la nuit. Le lendemain matin, tout le pus est dans le pansement. Bien nettoyer et protéger. Si le panaris ou l’abcès revient, recommencer autant de fois que nécessaire. La seule chose importante est qu’il faut attendre qu’abcès et panaris soient mûrs, autrement cela ne marche pas. Ensuite, désinfecter avec des huiles essentielles diluées. Je l’ai fait sur moi pour un panaris et sur mon chien (dobermann) qui s’était coupé l’ergot avec un tesson : vétérinaire, points, piqûres. Après quelque temps, il a eu un abcès très douloureux. J’ai attendu que cela soit très mûr et j’ai appliqué ce truc, en vérifiant sur moi que cela ne soit pas trop chaud, puis j’ai enveloppé avec du collant, pas trop serré quand même. Le lendemain matin, tout le pus, avec en prime des petites saletés, était dans le pansement. Mon dobermann était si heureux et soulagé qu’il sautait de joie dans toute la maison. Il n’y a plus jamais eu de problème.
Pour les proportions : il faut que la mie de pain soit bien imprégnée de lait et ne pas hésiter pour le savon. J’insiste : il doit être pur, pas de savonnette ou autres, juste du pur savon de Marseille. Le mélange doit être mou, bien sûr. Après le pansement, mettre la main dans une serviette pour dormir. »

Truc transmis par Josiane L. des Alpes-Maritimes

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 170

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier des Fleurs de Bach
Cuisiner autrement en automne
Mon manuel de sorcière