Les bambous, c'est fou…

Rubrique

Dans la grande famille des bambous, il y en a forcément un pour vous!

Introduire des bambous dans votre jardin, pourquoi pas ? Mais vous le savez, dès que l'on parle de bambous on déclenche des réactions passionnées, il y a les inconditionnels du bambou et les anti-bambous...Voici quelques éléments pour vous faire une opinion.

Les bambous, une grande famille

Les bambous sont des monocotylédones. Ils appartiennent à la même famille que le blé, l’orge, le ray-grass ou la fétuque de votre gazon. Ce sont des graminées, donc des herbes, qui ne dépassent pas 15 cm pour certaines, mais qui peuvent atteindre 30 à 40 mètres pour d’autres. On compte 86 genres de bambous (115 pour certains auteurs) qui regroupent plus de 1 300 espèces. Il y a donc le choix. À l’état spontané, les bambous sont présents en Asie, en Australie, en Afrique (centrale surtout), en Amérique du Sud et en Amérique centrale. La répartition géographique des bambous dépend essentiellement de la pluviométrie ; rien d’étonnant, avec des croissances qui peuvent être d’un mètre par 24 heures! Les bambous résistent à des températures de -20°C à -25°C, et, sous les climats chauds, peuvent pousser jusqu’à des altitudes de 3 000 mètres, mais ce sont là des extrêmes, et la plupart des espèces apprécient un peu de confort : lumière, chaleur, terrain humide et riche en humus. Dans nos régions tempérées, les différentes espèces importées (surtout celles qui sont originaires d’Asie) s’adaptent très bien.

La classification botanique des bambous est sujette à des modifications régulières, car pour être très précise, elle se base sur les caractéristiques des fleurs. Or, la floraison chez les bambous reste une énigme: elle se produit à des intervalles de temps très longs et très différents pour chaque espèce (de 1 à 120 ans) et certaines espèces n’ont jamais été observées en fleurs! Actuellement, un travail de classification à partir des données fournies par l’ADN est en cours, il devrait permettre de mettre tout le monde d’accord.

Pour les amateurs, le plus ismple est la classification par taille qui permet de repérer et aussi de choisir les espères que l'on souhaite cultiver. On distingue les bambous nains, dont la taille maximale se situe autour de 1,50 m, les petits bambous qui vont jusqu’à 3 m, puis les bambous moyens poussant jusqu’à 9 m. Au-delà ce sont les bambous géants.

Le bambou au jardin

Ce qui vous prendra le plus de temps, c’est sans doute le choix de l’espèce à cultiver. Une fois votre choix fait, les bambous se plantent en toutes saisons de mars à novembre, mais en principe plutôt en dehors des périodes de sorties des turions (d’avril à juin environ).

⇒ La plantation se fait dans un sol drainant ; le bambou étant très sensible aux excès d’eau, ajoutez du sable et de la tourbe si le sol est lourd.

⇒ Dans tous les cas, apportez de la matière organique bien décomposée.

⇒ Décompactez le sol en profondeur, cela favorisera à la fois le drainage et la descente des racines, donc la résistance à la sécheresse. La plantation se fait à 5-8 cm de profondeur, dans nos régions prévoir un paillage (feuilles, paillettes de lin, balles de sarrasin...).

⇒ Dans un terrain pauvre, mettez un maximum de chances de votre côté en choisissant des espèces peu exigeantes comme Dendrocalamus strictus ou Bambusa arundinacea.

⇒ Vous craignez d’être envahi ou vous souhaitez protéger une plante voisine: installez un écran incliné à 15° dans le sol sur 25-30cm de profondeur environ. Autre technique : creusez un petit fossé de 30cm de profondeur tout autour du massif de bambous (certaines bambouseraies vendent des barrières anti-rhizomes). Entretenez ces dispositifs chaque automne en enlevant les rhizomes qui s’y seront installés.

⇒ L’entretien est par la suite assez simple. Les deux premières années, veillez à un arrosage régulier, mais espacé de plusieurs jours, pour favoriser la croissance en profondeur des racines.

⇒ Pour une belle pousse, surtout en terrain pauvre, incorporez par griffage un compost bien mûr en mars et en juin. En septembre, apportez des cendres pour enrichir en potasse.

⇒ L’entretien ensuite consiste en un nettoyage hivernal régulier des touffes: éliminez, en les coupant au ras du sol, les tiges sèches. Aérez la touffe et faites entrer la lumière en taillant quelques tiges ; cette opération se fait en décembre–janvier.

Choisir son bambou

Laissons de côté les géants. Dans la plupart des jardins, les nains et les petits suffisent et le choix se fait selon les caractéristiques de chaque variété.

Résistance au froid : retenez les Phyllostachys ou les Fargesia qui résistent à des températures de -18 à -24°C. Pour les régions à climat plus doux, adoptez des bambous tropicaux comme Bambusa ventricosa ou Bambusa multiplex, qui font face à des -8°C.

Croissance facile à maîtriser. De nombreuses espèces et variétés sont non-traçantes: Bambusa multiplex 'Floribunda', B. glaucescens 'Fernleaf', B. glaucescens 'Gracillima', B. glaucescens 'Nana', Bambusa multiplex 'Golden Goddess', de nombreuses espèces chez les Fargesia : Fargesia adpressa, Fargesia denudata, Fargesia robusta 'Pingwu'..., sachant que si vous préférez une variété traçante, vous pouvez mettre en place un écran anti-rhizomes.

Pour servir de couvre-sols (bambous nains) : Pleioblastus pumillus, Sasa pumila, Arundinaria pumila.

Pour des plates-bandes colorées: Pleioblastus fortunei, P. fortunei 'Variegata', Arundinaria variegata, Shima dake Pleioblastus argenteostriatus, Okina-dake Pleioblastus viridistriatus...

⇒ Pour donner de la luminosité: Sasa masamuneana 'Albostriata', Sasaella glabra 'Albostriata', Shiroshimashiija.

Pour faire une pelouse à tondre deux fois par an: Pleioblastus distichus, P. pygmaeus var. distichus, Arundin. argenteostriata v. disticha, Oroshima-chiku. Ces noms ne sont donnés qu’à titre indicatif, la famille des bambous s’agrandit sans cesse, de nouvelles variétés sont proposées et le jardinier passionné a fort à faire pour se tenir au courant.

Bambou passion, les contacts

Les publications concernant les bambous sont nombreuses: livres, revues, catalogues. Pour vous décider avant d’acheter, vous pouvez utiliser un catalogue qui fait référence (bien sûr, il y en a d’autres). C’est le catalogue général de La Bambouseraie (France), fait par Yves Crouzet, qui est un spécialiste de cette plante. Ce catalogue peut vous aider à choisir la variété, et vous donne en plus de très bonnes informations générales et techniques sur le bambou. Cette publication est très complète et présente des variétés adaptées à toute l’Europe.

Pour commander le catalogue, ou pour vous promener : La Bambouseraie – 552 rue de Montsauve 30140 Générargues Anduze - 04 66 61 70 47 - www.bambouseraie.com

D’autres jardins de bambous à visiter

N’hésitez pas à vous renseigner sur votre lieu de vacances ou dans votre région. Les amateurs sont nombreux et certains parcs ou jardins botaniques municipaux ou privés recèlent des trésors.

Bambouseraie Joan Brisson - 16 rue du Moulin 17160 Matha - 05 46 58 25 07 - www.bambouseraie-brisson.com
Bambous Production - Les Terres du Chateau du Puits 45420 Faverelles - 02 38 31 59 54 - www.bambous-production.com

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier de tisanes