Cabanes et tipis

Pour faire plaisir à vos enfants, réalisez une cabane ou un tipi en suivant les conseils de Moune.

POUR RELIER 2 BÂTONS
Mettez de côté le début de la corde que vous laissez libre et assez long.

Quand vous aurez passé plusieurs fois la corde (verticalement, puis horizontalement, comme sur le croquis), il va vous servir pour faire le nœud final.


Serrez bien fort à chaque fois que vous passez alternativement devant, puis derrière chaque bâton.

POUR RELIER 3 BÂTONS
Pour relier trois bâtons, le principe est le même.

Vous les maintenez en place (quand on est deux, c’est plus facile, il y en a un qui les tient, l’autre qui tourne autour avec la corde), vous passez alternativement dessus, dessous chaque bâton, puis vous terminez par des tours transversaux.

À LA CAMPAGNE
Là, c’est sympa et facile à faire ! Cherchez un endroit joli et assez éloigné des fenêtres de la chambre où vous comptez faire la sieste ! Choisissez l’endroit plutôt sous un arbre assez grand pour abriter la future cabane du soleil ou de la pluie (si, si, il pleut aussi à la campagne !). Demandez si l’endroit convient aux lutins et trolls en tout genre.

Quand tout le monde est ok, donnez à chacun une tâche différente afin de réunir tous les matériaux nécessaires.
Demandez-leur de rapporter plein  plein de grandes branches, avec des rameaux si possible, afin de s’en servir pour faire les murs.
> Pour les coins, on va utiliser de grands troncs d’arbre d’environ 5 cm de diamètre.
> Pour éviter le marteau et les  pointes, on va aller dénicher dans la grange ce qu’on appelle de la corde lieuse, corde couleur ficelle, noire ou colorée. Attention à ce que les plus grands surveillent les plus jeunes afin que ceux-ci ne jouent pas à se la mettre autour du cou !
> Les troncs de 5 cm de diamètre une fois trouvés, on va en mettre 4 au sol en carré, 1 debout à chaque coin, et 4 au-dessus et on les ficelle ensemble. On en rajoute 2 en travers du toit afin de créer une armature assez solide.
Une fois le tout bien ficelé et assez solide, on va aller chercher des feuilles assez larges, comme des feuilles de fougères par exemple, et on va les disposer sur le toit afin de se protéger des intempéries !
> Pour décorer, on peut trouver des vieux tissus qu’on accroche à la porte, à la fenêtre ou bien qu’on pose sur la table !
> Idem pour les costumes : récupérez du vieux tissu dans le grenier et après un passage sur le fil à linge en plein vent toute une journée, il devrait être opérationnel !
Faites une jupe assez ample pour les filles avec un tablier et un fichu sur la tête dans des tissus différents.
Pour les garçons, idem en leur faisant des pantalons, chemises et boléros rustiques !
Le mieux étant de tomber sur la malle de vieux vêtements de pépé et mémé, hein ? Ou bien de leur emprunter en douce quelques vieux vêtements inutilisables…
Y’a plus qu’à ! Leur imagination fera le reste !

À LA MER
Pour les petits chanceux qui ont la chance de passer leurs vacances les pieds dans l’eau ou ceux qui ont la chance d’avoir des grands-parents qui ont une maison à Oléron (ou ailleurs, hein ?)

> Sur la plage, récupérez avec eux tous les bois flottés que vous trouverez (ce sont les bois qui ont passé du temps dans l’eau, ils sont très blancs et légers en général !). Triez-les par taille.
> Ramassez tous les morceaux de « bouts » (morceaux de cordes de marins) et de filets de pêche que vous trouverez.
> Cherchez un endroit juste au ras de la dune et creusez un peu afin d’avoir comme un mur presque droit. 
> Plantez dans le sable 2 grands piquets de bois flottés ou 2 grosses branches à 1 m du « mur » de dune.
> Par-dessus, posez 2 autres branches perpendiculaires plantées dans le mur de dune et une 3e en travers devant.
> Consolidez avec de la ficelle ou les morceaux de « bouts ».
> Rajoutez dessus et sur les côtés les bois flottés et enfin posez sur le toit les filets de pêche.
> Rajoutez par-dessus des algues sèches s’il y en a sur la plage.
> Vous pouvez décorer avec des coquillages ou des galets la petite cabane de Robinson que vous venez de fabriquer en vous amusant avec vos lutins joyeux ! (une porte en coquillages, c’est trop top !).
> Bien sûr, là, au niveau costume, on  ne va pas se fouler ! Prenez des algues et accrochez-leur au maillot de bain et sur la tête (si, si, c’est rigolo, ça sent bizarre !) et faites de jolis soutiens-gorges aux filles avec des coquillages (là, pas besoin de gros coquillages, hein ?).
> Faites-leur fabriquer des colliers, des bracelets, des boucles d’oreilles… bref, tout ce que votre imagination est capable d’inventer au bon air iodé !

Ah, et puis n’oubliez pas le symbole de Neptune, le trident ! Facile à faire avec une pelle de plage, rajoutez des bois flottés et des algues et ficelez le tout solidement (ou bien, même sans pelle, juste des bois ficelés ensemble…).

À LA MONTAGNE
Ah, le bon air de la montagne ! Quoi de plus magnifique qu’une montagne toute verte et flamboyante sous le soleil de l’été !

> Trouvez un endroit sympa et pas trop abrupt pour pouvoir faire de belles roulades !
> Avec de gros rochers, parce que c’est l’idéal pour une cabane !
> Essayez d’en trouver 2 assez rapprochés ou alors un gros qui forme un creux.
> Par-dessus, posez des branches et des feuillages et vous voilà retourné au temps des hommes préhistoriques !
> Sur le sol de cette toute petite cabane en pierre, déposez de la mousse épaisse et spongieuse pour que s’y posent délicatement les popotins trolliens.
> Trouvez des pierres plates pour faire office de mobilier.
> Là, pareil pour les costumes, trouvez une peau de bête (fausse, hein, siouplaît !) pour s’enrouler dedans.  
> Facile pour la coiffure… s’emmêler les cheveux dans de la mousse et des feuilles (c’est trop cool, ils adorent !).

DANS UNE FORÊT OU PRÈS D’UN BOIS
À part si vous avez un oncle qui s’appelle Merlin, peu ont la chance de passer des vacances dans une vraie forêt ! Mais un p’tit bois, là, ça reste trouvable !

> Évidement, trop facile de faire une cabane dans un bois !
> Trouvez-vous un vieux tronc d’arbre creux et vérifiez qu’il n’est pas habité !?
> Sinon, virez l’ours et tapissez le fond de mousse verte et tendre.
> Si l’arbre est encore debout, vous n’avez rien d’autre à faire que de vous y installer et d’y faire la sieste ! Ah non, c’est vrai, c’est pour nos lutins !!? Arf ! Bien essayé le coup de la sieste, hein ?
> Donc, si l’arbre est encore entier, rien d’autre à faire que de laisser la place aux lutins petits (non mais, dégagez les vieux !) qui sauront se raconter de belles histoires enchantées.
> Si l’arbre est coupé et que le tronc est plat, vous pouvez mettre des branchages et des feuillages dessus et votre toit devient fonctionnel (enfin presque, faut pas qu’il pleuve de trop !).
> Pour la déco, ramassez des petits galets et bois tordus et jolis et décorez leur tronc merlinesque.
> Pour le costume, trouvez du tissu vert assez grand et fabriquez-leur une grande tunique de sorcier avec la capuche de lutin qui va avec ! N’oubliez pas non plus les manches évasées indispensables aux gentils sorciers (du style de celle de Simplet dans Blanche-Neige !).

DANS L’APPARTEMENT
Bah oui, parce que certains passent leurs vacances dans un appart, y’a pas de raison que ceux-là n’en profitent pas aussi ! L’es sympatoche, la Moumoune, hein ?
> Réquisitionnez la table de la cuisine.
> Prenez un grand drap (quand même inutilisable parce qu’on va le découper) ou bien une vieille nappe. Le tout devra être assez grand pour pouvoir arriver par terre tout autour de la table. Parce qu’une cabane sans murs jusqu’en bas, c’est quand même moyen !
> Posez-le sur la table de manière donc à ce que tous les côtés touchent le sol.
> Faites 2 petits trous dans chaque coin et passez de la ficelle afin de la fixer aux 4 pieds de la table.
> Pour la fenêtre, faites une découpe à hauteur de visage (quand on est sous la table !) sur 3 côtés seulement, 1 qui descend, 1 en parallèle du sol et 1 en remontant. Faites des petits trous au-dessus afin d’y passer une ficelle pour pouvoir enrouler la fenêtre sur elle-même et l’attacher.
> Faites de même pour la porte, mais là, découpez les côtés jusqu’en bas, et mettez plutôt 1 ficelle de chaque côté (pour pas que la porte, une fois enroulée, ne retombe de chaque côté comme un vieux boudin fatigué !).
> Prenez des tabourets, des pots, des ustensiles, en guise de mobilier.
> Si vous avez des dessous de verre, prenez-en 2 et posez-les sur une caisse en bois à l’envers recouverte d’un tissu, voilà les lutins avec une superbe plaque de cuisson !
> Si le drap est blanc, donnez-leur de la peinture et laissez-les s’éclater.
> En plus, rien n’empêche les parents de manger au-dessus de la cabane pendant que les trolls mangent dessous !

DANS LE JARDIN
Pour ceux qui ont la chance d’en posséder un…
> Trouvez des grandes perches toutes à peu près de la même longueur.
> Et un grand drap, blanc de préférence.
> Mettez les perches en cercle et attachez-les solidement ensemble à leur sommet.
> Si vous le pouvez, plantez-les un peu dans le sol, ce sera plus solide !
> Une fois bien consolidé, posez par-dessus le drap blanc et ficelez-le de manière à ce qu’il ne bouge pas.
> Découpez un rond dans le bas afin de faire une porte.
> Gardez le bout de tissu découpé et attachez-le à 4 piquets ficelés en carré afin de faire une toile pour dessiner des bisons et chevaux…
> Et voilà votre tipi terminé !
> Pour les costumes, posez un tissu autour des hanches des lutins et faites une robe ficelée pour les coccinelles jolies !
> Ah, n’oubliez pas les peintures de guerre, hein ? Et puis, les plumes !!? Très important, la plume !
> Donnez-leur des peintures pour décorer le tipi à leur goût !
> Et surtout, surtout, parlez-leur en indien, autrement eux pas comprendre ce que petit chef blanc dit !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...
Bien manger sans cuisiner
Les compléments alimentaires qui guérissent