Cocktail de perturbateurs endocriniens : des effets multipliés

Rubrique

L’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a mis au point une méthode de calcul pour évaluer « l’effet cocktail » des perturbateurs endocriniens. Les chercheurs ont ainsi démontré que, lorsqu’on est exposé à plusieurs molécules en même temps, leurs effets sont plus importants comparé à ceux qu’entraîne l’exposition à ces mêmes molécules l’une après l’autre. En résumé, leur toxicité ne s’additionne pas mais aurait plutôt tendance à se multiplier. Mélangées, les molécules peuvent avoir des effets 10 à 1000 fois supérieurs que si elles sont seules. «Il apparaît désormais clair, que continuer à focaliser les recherches sur ces produits chimiques "individuels" est de nature à sous-estimer le risque lié à leurs expositions simultanées, particulièrement chez les femmes enceintes», explique l’Inserm.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 200

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma bible de la phytothérapie
Mon cahier de remèdes aux épices
Mon cahier de réflexologie plantaire
Le Guide du thé vert