Cocktail de perturbateurs endocriniens : des effets multipliés

Rubrique

L’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a mis au point une méthode de calcul pour évaluer « l’effet cocktail » des perturbateurs endocriniens. Les chercheurs ont ainsi démontré que, lorsqu’on est exposé à plusieurs molécules en même temps, leurs effets sont plus importants comparé à ceux qu’entraîne l’exposition à ces mêmes molécules l’une après l’autre. En résumé, leur toxicité ne s’additionne pas mais aurait plutôt tendance à se multiplier. Mélangées, les molécules peuvent avoir des effets 10 à 1000 fois supérieurs que si elles sont seules. «Il apparaît désormais clair, que continuer à focaliser les recherches sur ces produits chimiques "individuels" est de nature à sous-estimer le risque lié à leurs expositions simultanées, particulièrement chez les femmes enceintes», explique l’Inserm.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 200

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Mon cahier de gemmothérapie
Ma Bible des aliments remèdes
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison