Comment se nourrir pour avoir moins mal à nos articulations ?

Les victimes de crise de goutte expérimentent à leurs dépens le lien direct entre la fourchette et le confort articulaire. Mais nous sommes tous concernés: en fonction de nos choix alimentaires, nous pouvons protéger nos articulations et prévenir (ou calmer en partie) les douleurs. Choisissez votre camp!

DE LA TÊTE AUX PIEDS
On regroupe sous le terme «rhumatismes» toutes les affections douloureuses, aiguës ou chroniques, qui gênent le bon fonctionnement de l’appareil locomoteur. La majorité est imputable à une inflammation (polyarthrite rhumatoïde), à des cristaux (goutte), à l’usure (arthrose) ou à une atteinte périarticulaire (tendinite, bursite).
Les rhumatismes touchent toutes les articulations. L’assiette influence la santé de tout ce petit monde, qui ne se nourrit pas (seulement) d’amour et d’eau fraîche, mais aussi de «bons gras» anti-inflammatoires, de «bonnes protéines», de fruits et légumes et même d’épices. Et il faut leur fournir suffisamment de tout cela puisque nous sommes articulés de la tête aux pieds.
En outre, les articulations ont besoin de baigner dans l’eau, c’est pourquoi la déshydratation les touche de plein fouet.

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES
VOS AMIS

- Les poissons gras (maquereau, sardine, saumon…) renferment du zinc, indispensable et faisant souvent défaut aux seniors, ainsi que des oméga 3, les plus puissants anti-inflammatoires naturels.
- Fruits et légumes frais sont utiles pour de multiples raisons… Indispensables à chaque repas.
- Pomme, asperge, cassis, céleri, persil… sont des remèdes traditionnels contre l’arthrite.
- L’ananas renferme un composé anti-inflammatoire connu depuis longtemps et exploité par les firmes pharmaceutiques. Il doit être impérativement consommé frais !
- Le gingembre, anti-inflammatoire et antioxydant, est un remède traditionnel contre les affections rhumatismales.
- Huiles de colza et de noix renferment des graisses protectrices pour les articulations. Avec votre huile d’olive, qui reste un pilier de votre cuisine, préférez-les à toute autre huile végétale.
- Les céréales complètes, les légumes secs, les poissons et les œufs fournissent de l’hydroxyproline, élément essentiel du collagène articulaire.
- La curcumine du curcuma, extraordinairement efficace contre les douleurs articulaires chroniques, agit de façon plus large que les médicaments anti-inflammatoires.
- Le silicium de la feuille d’ortie est un reminéralisant hors pair.
- Le foie, les coquillages et crustacés, les escargots, les légumes verts et l’avoine apportent du cuivre, à la fois antioxydant et anti-inflammatoire.
- Le thé, surtout vert, est un bon réflexe. Sans sucre ni lait, bien entendu !

VOS ENNEMIS
- La viande (porc, bacon et autres charcuteries contenant divers conservateurs, bœuf si morceaux gras), le lait et les produits laitiers, le fromage,  le beurre sont à consommer avec la plus grande modération : leurs graisses saturées sont responsables de la production de substances inflammatoires qui aggravent les douleurs. Choisissez en tout cas systématiquement la version allégée ou maigre.
- Maïs, blé, huile de tournesol, de maïs, de carthame : leurs oméga 6 participent eux aussi au processus inflammatoire.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Plantes Sauvages Comestibles
Les aliments qui guérissent (Poche)
Mon cahier de Lithothérapie locale