Des mentions à bien comprendre

Elles ne sont pas obligatoires, ne dépendent pas de la réglementation, mais de la seule initiative des fabricants qui décident, ou non, de les apposer sur leurs produits. Comment comprendre ces mentions présentes sur les étiquettes de nos cosmétiques quotidiens ? Petite leçon de décodage…

HYDRATATION DES COUCHES SUPERFICIELLES DE L’ÉPIDERME
Elle n’a jamais été obligatoire (et elle l’est même de moins en moins), mais on ne l’en voit pas moins régulièrement, généralement au bout d’un astérisque, dès que la notion d’hydratation est évoquée sur une étiquette de cosmétique. (…)

HYPOALLERGÉNIQUE
Pas de trace de cette mention dans la réglementation cosmétique. La notion d’hypoallergénicité, de plus en plus recherchée pourtant par les consommateurs, fait ainsi l’objet d’interprétations diverses dans la profession. (…)

NON COMÉDOGÈNE
Un cosmétique (ou un ingrédient cosmétique) comédogène est, par définition, susceptible de favoriser l’apparition de comédons (ou points noirs), en général du fait de son caractère occlusif (qui forme  comme un film étanche sur la peau, empêchant la bonne évacuation du sébum). (…)

SANS NANOPARTICULES
Elle est assez en vogue, et on la croise de plus en plus, notamment sur les étiquettes des produits solaires. L’engouement pour cette mention ne devrait pas décroître, puisqu’à partir de 2013, le nouveau Règlement européen régissant les cosmétiques impose la désignation explicite des nanomatériaux, en les assortissant du terme « nano » dans la déclaration officielle des ingrédients sur l’étiquette. (…)

SOUS CONTRÔLE DERMATOLOGIQUE
D’une façon globale, la mention souligne une caution autorisée, sérieuse, scientifique. Le fabricant met ainsi en avant un processus de fabrication et une composition validés par une autorité incontestable (un membre du corps médical) dans le but d’assurer le consommateur de l’intérêt et/ou de la sécurité de son produit. (…)

NON TESTÉ SUR ANIMAUX
Celle-là, on ne doute pas qu’elle soit justifiée. Parce qu’elle correspond à une obligation (l’interdiction des tests sur animaux en cosmétique) applicable depuis le 11 septembre 2004 et valable pour tous les produits finis, bio ou non. (…)

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Trucs et astuces de santé
Quelle contraception choisir ?
Les compléments alimentaires qui guérissent
La médecine nous tue