Dilatation des bronches : un traitement testé

Rubrique

« Après lecture du courrier de Madame D. du Tarn, paru dans la revue n° 211 - rubrique des Lecteurs en détresse, je souhaite lui répondre.

Je suis très touchée par votre détresse, ayant vécu les mêmes situations pendant des années con­sécutives. Je suis comme vous, at­teinte d’une dilatation des bronches depuis quelques années avec des épisodes inflammatoires importants 2 fois par an, traite­ments antibiotiques lourds, ca­chets puis piqûres à chaque fois…
Et ce, malgré vaccins Pneumo 23 et grippe. Cela a duré pendant 4 - 5 ans.
Depuis début 2018, je suis suivie par un médecin naturopathe réputé à Marseille. Suite à son traitement que je prends depuis un an maintenant..., plus de pneumopathie, ni de bronchite, ni même de rhume !
Le principe de son traitement consiste à renforcer un maximum les défenses de l’organisme, puisqu’on ne peut guérir la DDB.

Je vous communique ci-dessous mon traitement :

Au réveil :
Le lundi, 10 granules de Hepar sulfuris calcareum 7 CH
Le mercredi, 10 de Pyrogenium 9 CH
Le vendredi, 10 de Antimonium tartaricum 7 CH.

Ces mêmes jours, prendre au petit déjeuner :
4 gouttes de propolis noire (Ballot Flurin) sous la langue (12 € environ - non remboursée par la sécurité sociale mais dure 6 mois environ).
60 gouttes du mélange TM Echi­nacea angustifolia + Rosa canina bmg 1D (en parties égales à faire vous-même dans un flacon), à diluer dans un demi-verre d’eau.

Et pour finir, à faire 2 fois par semaine pendant 10 à 15 mn, séance d’aérosol avec 5 gouttes d’huile essentielle de ravintsara + 5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radiata + une demi-ampoule de Gomenol soluble® (substance active : huile essentielle de niaouli - boîte de 5 - 6 € environ) + 1 dose de 5 ml de sérum physiologique (le tout non remboursé par la sécu).

Ces 4 éléments sont à verser dans le réceptacle de l’appareil aérosol à louer en pharmacie (location prise en charge par la sécu - prescription faite par le médecin).
Pas de restriction, sinon une alimentation équilibrée, saine (bio en général si possible) et sans excès.
Ce traitement n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît et n’est pas onéreux sur la durée. Évidemment, les conseils de votre médecin homéopathe sont nécessaires pour l’adapter et le prescrire en fonction de vos particularités pathologiques.
En espérant que vous puissiez retrouver santé et sérénité, comme moi, je vous adresse mes sincères salutations.»

Mme M. des Bouches-du-Rhône

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier des points qui guérissent
Les secrets d'un jeûne réussi
Les clés de l'alimentation santé